Comment détecter une galaxie noire

Les astronomes ont découvert une galaxie naine quasi invisible, car elle est remplie de matière noire.


Les astronomes distinguent une galaxie naine remplie de matière noire grâce à la lentille gravitationnelle

Les astronomes ont découvert une naine qui est principalement constituée de matière noire. La détection partielle a été possible à cause des effets de la déformation de la lumière par sa masse. La galaxie fait partie d’un amas plus grand (en bleu dans l’image) qui se trouve à 4 milliards d’années-lumières de la Terre. Elle se trouve entre nous et une galaxie encore plus distante appelée SPD.81. Plus précisément, cette galaxie se trouve à 12 milliards d’années-lumières de la Terre. Ses émissions d’ondes radio (en rouge) sont déformées en un anneau quand ils passent par l’amas de galaxies qui fait l’interférence. C’est l’effet qu’on connait comme une lentille gravitationnelle. La taille et la forme de l’anneau permettent aux astronomes de mesurer la masse de la galaxie interférente. Elle pèse environ 1 trillion de la masse du soleil.

Mais étant donné que la forme et la taille de l’anneau ne correspondent pas à la déformation qu’on peut espérer d’une seule galaxie, les étoiles manquantes doivent être situées dans une qui l’accompagne et qui doit être remplie de noire. Cette galaxie naine doit orbiter autour de l’amas d’étoiles. Selon les calculs de l’équipe, publiés prochainement dans la revue Astrophysical Journal, cette galaxie satellite possède une masse équivalente à 1 milliard de soleils. L’équipe propose aussi une localisation de cette galaxie naine remplie de matière noire (le point blanc dans l’image). En analysant l’alignement d’étoiles, l’une qui est distante et l’autre proche de la Terre, les astronomes pourront étudier la lumière pour déterminer le type de matière noire qui se trouve dans cette galaxie.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *