Une piste pour la mort de certaines galaxies

Il y a des galaxies qui subissent parfois une mort prématurée et les chercheurs étaient intrigués par ces disparitions rapides. Désormais, ils proposent une explication basée sur un phénomène connu comme le balayage par pression dynamique.


Il y a des galaxies qui disparaissent et les chercheurs étaient intrigués par ces disparitions rapides. Désormais, ils proposent une explication basée sur un phénomène connu comme le balayage par pression dynamique.
Une illustration d'artiste qui montre le balayage par pression dynamique qui mène certaines galaxies vers une mort prématurée - Crédit : ICRAR, NASA, ESA, the Hubble Heritage Team (STScI/AURA)

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’International Centre for Radio Astronomy Research (ICRAR) révèle qu’un phénomène connu comme le (Ram Pressure Stripping) est plus fréquent qu’on le pensait auparavant. Ce phénomène pousse le gaz hors des galaxies ce qui mène ces dernières vers une mort prématurée. Cette étude portant sur 11 000 montre que leur gaz est expulsé violemment sur une grande échelle.

Toby Brown, principal auteur de l’étude et candidat PhD à l’ICAR et à la Swinburne University of Technology, a déclaré que les galaxies se trouvent dans des nuages de matière noire connus comme des halos de . La matière noire est une substance invisible qui compte pour 27 % de l’univers. Pendant leur vie, les galaxies possèdent des halos de matière noire de tailles différentes avec une masse typique de la Voie lactée, mais qui peut être également des milliers de fois plus massives selon Brown.

Quand les galaxies tombent dans ces grands halos, le plasma intergalactique ultra-chaud supprime leur gaz dans un processus rapide connu comme le balayage par pression dynamique. On peut le comparer à un gigantesque balai qui expulse le gaz des galaxies. Et quand le gaz disparait, alors les galaxies ne peuvent plus former de nouvelles étoiles. Et cela influence directement la vie de la puisque les étoiles existantes vont refroidir en augmentant la durée de vie. Si on enlève le gaz, alors on tue rapidement la . Le Dr Barbara Catinella, co-auteure de l’étude, a déclaré que les astronomes savaient déjà que le balayage par pression dynamique affectait les galaxies dans les amas qui sont les halos les plus massifs de l’univers.

Mais notre papier démontre que le même processus est à l’oeuvre dans des groupes composé de quelques galaxies avec une quantité moindre de matière noire. Et la plupart des galaxies se trouvent dans ces groupes qui sont composés de 2 à 100 galaxies. Nous estimons que la suppression de ce gaz est le principal moteur de l’extinction des galaxies. L’étude a été publiée dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.1 L’autre principal moteur de l’extinction des galaxies est un phénomène connu comme l’étranglement. Ce dernier se produit quand le gaz est consommé plus vite qu’il n’est renouvelé et on peut dire que la galaxie « meurt de faim ». Mais ce processus est assez lent tandis que le balayage par pression dynamique permet de tuer une galaxie en l’espace de quelques dizaines de millions d’années ce qui est vraiment rapide.

Sources

1.
Brown T, Catinella B, Cortese L, et al. Cold gas stripping in satellite galaxies: from pairs to clusters. Mon Not R Astron Soc. 2016;466(2):1275-1289. doi: 10.1093/mnras/stw2991

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *