Catégorie : Matière noire

La matière noire ou matière invisible est une matière qui constitue 27 % du contenu de l’univers. La matière noire est 5 fois plus abondante que la matière normale. On a dû proposer la matière noire, car la vitesse de rotation des étoiles à la périphérie de certaines galaxies ne correspondaient pas à nos modèles de gravitation que ce soit celui d’Einstein ou de Newton.

Il existe plusieurs projets pour découvrir la particule qui serait responsable de la matière noire, mais on n’a rien trouvé pour l’instant. Certains estiment que la matière noire n’existe pas et que c’est nos théories actuelles qui sont soit incorrectes ou incomplètes. Dans cette catégorie, on vous propose toute l’actualité sur la matière noire.

La recherche intensive de la matière noire, la masse manquante dans l'univers, n'a pas réussi à trouver une abondance d'étoiles sombres et massives ou d'étranges nouvelles particules interagissant faiblement, mais un nouveau candidat gagne lentement des adeptes et un soutien observationnel avec les SIMP (Strongly Interacting Massive Particles). 1

Le SIMP, un nouveau candidat théorique de la matière noire

La recherche intensive de la matière noire, la masse manquante dans l’univers, n’a pas réussi à trouver une abondance d’étoiles sombres et massives ou d’étranges nouvelles particules interagissant faiblement, mais un nouveau candidat gagne lentement des adeptes et un soutien observationnel avec les SIMP (Strongly Interacting Massive Particles).

Une étude suggère que l'on peut expliquer l'accélération de l'expansion de l'Univers et le mouvement des étoiles dans les galaxies sans avoir recours à la matière noire et l'énergie noire. Comme d'habitude, il faut prendre ce type d'étude avec beaucoup de sel et du piment, car l'existence de la matière noire est aussi certaine que la rotondité de la Terre chez les physiciens. 0

Des hypothèses alternatives sur l’existence de la matière noire et de l’énergie noire

Une étude suggère que l’on peut expliquer l’accélération de l’expansion de l’Univers et le mouvement des étoiles dans les galaxies sans avoir recours à la matière noire et l’énergie noire. Comme d’habitude, il faut prendre ce type d’étude avec beaucoup de sel et du piment, car l’existence de la matière noire est aussi certaine que la rotondité de la Terre chez les physiciens.

De nouvelles observations des galaxies au début de l'univers suggèrent qu'elles avaient très peu de matière noire et cela contredit totalement avec les observations sur cette matière sombre concernant les galaxies actuelles. À chaque nouvelle observation, la matière noire devient plus évasive et beaucoup plus complexe. 0

Très peu de matière noire dans les galaxies au début de l’univers

De nouvelles observations des galaxies au début de l’univers suggèrent qu’elles avaient très peu de matière noire et cela contredit totalement avec les observations sur cette matière sombre concernant les galaxies actuelles. À chaque nouvelle observation, la matière noire devient plus évasive et beaucoup plus complexe.

Le Supercalculateur JUQUEEN du centre de recherche de Jülich propose un axion d'une masse de 50 à 1500 microélectronvolts ce qui est des milliards de fois plus légers qu'un électron. Avec l'absence de résultats pour détecter les WIMPS, l'axion devient très intéressant ces derniers temps pour trouver la matière noire. 0

Probabilité de la masse de l’axion, candidat pour la matière noire

Le Supercalculateur JUQUEEN du centre de recherche de Jülich propose un axion d’une masse de 50 à 1500 microélectronvolts ce qui est des milliards de fois plus légers qu’un électron. Avec l’absence de résultats pour détecter les WIMPS, l’axion devient très intéressant ces derniers temps pour trouver la matière noire.