La matière noire a exterminé les dinosaures selon une nouvelle théorie farfelue

Si vous voulez écrire un livre qui se vend, vous mettez les termes matière noire et dinosaure dans une phrase pour attirer immédiatement l’attention. Dans un nouveau livre, Lisa Randall, une physicienne associe la matière noire à l’extinction des dinosaures.

 


La matière noire à l'origine de l'extinction des dinosaures selon une nouvelle théorie très farfelue

La ou les dinosaures intéressent toujours les passionnés de . Mais Lisa Randall n’utilise pas ces 2 concepts pour attirer uniquement l’attention. Cette physicienne des particules a écrit un livre intitulé Dark Matter and the Dinosaurs. Il se base sur une de ses études de 2014 qui postule que la matière noire a pu déloger les comètes de leurs orbites et l’une d’elles a frappé la terre en exterminant les dinosaures.

Dark Matter and the Dinosaurs est un livre qui décrit un lien entre la matière noire et l'extinction des dinosauresC’est une proposition assez sauvage et Randall admet qu’elle ignore si son idée est la bonne. Elle avoue aussi que c’est une entrée pour attirer des lecteurs pour son livre qui se concentre sur la vulgarisation scientifique. En utilisant le Click Bait, cette scientifique espère que les gens vont s’intéresser à la matière noire qui reste insaisissable et incompréhensible. Le livre tente de tisser un lien entre la matière noire et l’origine de la vie sur terre. Et pour y arriver, on doit apprendre un peu de cosmologie, d’astronomie, de géologie et de paléontologie.

Dans la description des fossiles et du Big Bang, Randall explique comment des concepts obscurs tels que l’inflation ou les dynamiques orbitales font partie intégrante de l’émergence et de l’histoire de la vie sur terre. Si la matière noire a suffisamment d’influence gravitationnelle pour générer des extinctions de masse, elle a également aidé à créer les conditions galactiques pour l’émergence de la vie. Randall nous propose un livre qui est parsemé d’anecdotes sur sa carrière qui permet aux gens de s’intéresser aux extinctions de masse plutôt qu’à la physique des particules.

Mais sa proposition possède des trous béants. Randall suggère que tous les 35 millions d’années, le système solaire tisse un disque de matière noire dans la Voie lactée. La force gravitationnelle de ce disque n’est pas suffisante pour perturber les planètes ou les astéroïdes, mais elle pourrait dévier des comètes lointaines de leurs orbites pour les envoyer vers le système solaire. Mais les scientifiques ignorent la distribution de la matière noire dans la Voie lactée, s’il y a un pic tous les 35 millions d’années et on n’est même pas certain que les dinosaures aient disparu à cause d’une comète ou d’un astéroïde. En fait, on ne sait pas grand-chose sur ces domaines.

Mais on peut toujours supposer des choses sur la matière noire. Après la proposition de Randall, on attend qu’un autre scientifique connecte les trous noirs et les pandas. Pourquoi des taches noires et blanches sur cet animal ? Est-ce que ce ne serait pas un signe qu’un trou noir possède également une fontaine blanche et qu’il suffirait d’étudier un panda qui mange son bambou pour élucider les mystères du trou noir ? Est-ce que cela inciterait Stephen Hawking à rejoindre le WWF ?

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *