Découverte possible d’un trou noir supermassif errant

Les scientifiques suggèrent la découverte d’un trou noir supermassif errant. On avait déjà des indices sur ce phénomène et cette observation confirmerait les hypothèses de départ.


Les scientifiques suggèrent la découverte d'un trou noir supermassif errant. On avait déjà des indices sur ce phénomène et cette observation confirmerait les hypothèses de départ.
Des images par l'observatoire de Chandra X-Ray

Il existe 2 types de . Le stellaire qui est le résultat de l’effondrement d’une étoile et le supermassif qui se trouve au centre de nombreuses galaxies. En général, le supermassif est toujours situé au centre des galaxies, mais les scientifiques ont suggéré qu’il pouvait avoir des trous noirs errants. Mais les preuves manquaient cruellement.

Désormais, les scientifiques estiment qu’il y a un errant qui se balade dans la galaxie GJ1417+52 située à 4,5 milliards d’années-lumières. Quand une étoile s’approche d’un trou noir, celui-ci l’attire dans son piège gravitationnel et le résultat est une grande quantité d’émissions en rayons X qui ont été détectées par l’observatoire Chandra de la NASA et l’observatoire XMM-Newton de l’Agence spatiale européenne.

Les scientifiques suggèrent la découverte d'un trou noir supermassif errant. On avait déjà des indices sur ce phénomène et cette observation confirmerait les hypothèses de départ.

Des images de l’objet par l’observatoire Chandra

Les observations montrent une luminosité extrême de l’objet et ce trou noir supermassif errant pourrait avoir une masse de 100 000 fois à celle du soleil avec une dimension de près de 3,13 millions d’années-lumières. Selon les astronomes, ce trou noir était dans une galaxie satellite qui aurait fusionné avec la galaxie GJ1417+52.

Pour les scientifiques, c’est une découverte importante, car les hypothèses suggèrent que la Voie lactée pourrait posséder des centaines de trous noirs qui seraient les restes de la formation de la galaxie. Pour le moment, on n’a rien détecté, mais cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas là.

Source : arXiv

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *