Le système visuel du Pétoncle ressemble à celui des télescopes


  • FrançaisFrançais

  • Une analyse du système visuel du Pétoncle montre qu’il utilise une couche de miroir derrière chaque oeil et ce système utilise des techniques d’optique similaire à celles des télescopes. Le pétoncle est de la même famille de coquillages que la coquille Saint-Jacques.


    Le pétoncle de l'espèce Pecten Maximus avec ses yeux. Connu également comme la coquille Saint-Jacques - Crédit : Ceri Jones, Haven Diving Services
    Le pétoncle de l'espèce Pecten Maximus avec ses yeux. Connu également comme la coquille Saint-Jacques - Crédit : Ceri Jones, Haven Diving Services

    Les chercheurs ont obtenu une vue détaillée du système visuel du . Ce système visuel se compose d’un agencement sophistiqué de 200 yeux qui est remarquablement semblable à un télescope. De la même manière que le système visuel des comme les homards ont inspiré la conception des télescopes, ces résultats pourraient ouvrir la voie à la construction de nouveaux dispositifs optiques bio-inspirés pour des applications d’imagerie et de détection.1

    La plupart des utilisent des lentilles pour focaliser la lumière sur leur rétine qui est une couche de tissu sensible à la lumière recouvrant la partie interne de l’oeil. Mais certains organismes marins (incluant le du genre Pecten) ont adopté des miroirs pour créer des images. Benjamin Palmer et ses collègues ont étudié l’organisation complexe des miroirs du .

    En utilisant diverses approches d’imagerie microscopique, les scientifiques ont découvert que la vision spatiale du est obtenue grâce à la structure en couches du miroir située à l’arrière de chaque oeil qui est ajustée pour refléter les longueurs d’onde de la lumière. De plus, le miroir est composé d’une mosaïque de cristaux carrés pour minimiser les défauts de surface pour une image plus claire. Le miroir forme des images sur une rétine à double couche afin d’afficher séparément les champs de vision périphérique et central. Palmer et ses collègues estiment que leurs travaux démontrent le contrôle remarquable du sur la croissance et l’agencement des cristaux pour faire un miroir hautement réfléchissant capable de former des images fonctionnelles.

    Sources

    1.
    The image-forming mirror in the eye of the scallop. Science. http://dx.doi.org/10.1126/science.aam9506.
    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
    Loading...
    mm

    Jacqueline Charpentier

    Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *