Macrobiotus shonaicus sp. nov, une nouvelle espèce de tardigrade

Les chercheurs rapportent la découverte de Macrobiotus shonaicus sp. nov, une nouvelle espèce de tardigrade au Japon.


Crédit : Stec et al (2018)
Crédit : Stec et al (2018)


Les tardigrades sont des métazoaires microscopiques que l’on trouve partout dans le monde et il y avait 167 espèces connues du Japon. Pendant des décennies, le complexe de Macrobiotus hufelandi, distribué à l’échelle mondiale, n’a été représenté que par le taxon nominal M. hufelandi, mais de nombreuses espèces sont actuellement reconnues dans le complexe.

Dans cette étude, Stec et ses collègues décrivent une nouvelle espèce tardigrade du groupe hufelandi, Macrobiotus shonaicus sp. nov., d’Asie de l’Est.1 Les chercheurs ont prélevé un échantillon de mousse dans un parking au Japon et l’ont examiné pour trouver des tardigrades en extrayant 10 individus de l’échantillon qui ont été utilisés pour démarrer une culture de laboratoire afin d’obtenir plus d’individus requis pour la gamme d’analyses. Ils ont ensuite utilisé la microscopie photonique à contraste de phase (PCM) et la microscopie électronique à balayage (SEM) ainsi que l’ADN de 4 marqueurs moléculaires pour caractériser la nouvelle espèce et déterminer sa place dans l’arbre phylogénétique.

Pour distinguer les différentes espèces de tardigrade, les chercheurs ont accordé une attention particulière à leurs oeufs. Cette nouvelle espèce tardigrade possède une surface d’oeuf solide en la plaçant dans le sous-groupe des persimilis du complexe hufelandi. Les oeufs ont également des filaments flexibles attachés, ressemblant à ceux de 2 autres espèces récemment décrites, Macrobiotus paulinae d’Afrique et Macrobiotus polypiformis d’Amérique du Sud.

L’analyse phylogénétique et morphologique des chercheurs identifie M. shonaicus sp. nov comme une nouvelle espèce dans le complexe M. hufelandi en augmentant le nombre d’espèces de tardigrade connues du Japon à 168. Selon le co-auteur Kazuharu Arakawa : Nous revisitons le groupe de tardigrades de Macrobiotus hufelandi décrit par Schultze en 1834 auquel appartient également M. shonaicus et nous suggérons que le groupe contient deux clades de morphologie différente.

Sources

1.
An integrative description of Macrobiotus shonaicus sp. nov. (Tardigrada: Macrobiotidae) from Japan with notes on its phylogenetic position within the hufelandi group. PLOS ONE. 10.1371/journal.pone.0192210″ target=”_blank” rel=”noopener noreferrer”>http://dx.doi.org/10.1371/journal.pone.0192210. Published February 28, 2018. Accessed February 28, 2018.
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Rejoignez :


Soutenez-nous financièrement.

Même 1 dollar peut nous aider !

About Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *