Découverte de vers géants à tête de marteau en France et dans les territoires d’outre-mer

Des chercheurs rapportent la découverte de plusieurs espèces de vers plats géants connus comme des vers à tête de marteau en France et dans les territoires d’outre-mer. Certains de ces vers peuvent atteindre une longueur de 40 centimètres.


Des chercheurs rapportent la découverte de plusieurs espèces de vers plats géants connus comme des vers à tête de marteau en France et dans les territoires d'outre-mer. Certains de ses vers peuvent atteindre une longueur de 40 centimètres.

L’une des conséquences de la mondialisation est l’introduction d’espèces envahissantes. Des vers plats de grande taille, connus comme des hammerhead worms (ver à tête de marteau), atteignant 40 cm de long, sont signalés en France et dans les territoires français d’outre-mer par une équipe internationale dirigée par Jean-Lou Justine de l’ISYEB (Muséum National d’Histoire naturelle). C’est la première étude de cette invasion, rapportée dans un papier dans la revue PeerJ.1

Les vers à tête de marteau peuvent atteindre 1 mètre de longueur

Plusieurs vers invasifs, dont le Platydemus manokwari de Nouvelle-Guinée, ont déjà été signalés en France. Mais la plupart de ces espèces sont de petits animaux, d’une longueur inférieure à 5 cm (2 po). Les vers à tête de marteau sont des géants parmi les vers plats avec certaines espèces atteignant jusqu’à 1 m de longueur. Sur la base des contributions de la science citoyenne, 5 espèces de vers plats sont signalées en France métropolitaine et dans les territoires français d’outre-mer des Caraïbes, d’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Océanie.

L'espèce Bipalium kewense qui attaque un ver de terre - Crédit : Pierre Gros - CCBY 4.0

L’espèce Bipalium kewense qui attaque un ver de terre – Crédit : Pierre Gros – CCBY 4.0

Les vers à tête de marteau sont des prédateurs d’animaux du sol incluant les vers de terre et constituent donc une menace possible pour la biodiversité des animaux indigènes et pour l’écologie du sol même si on ignore encore leur impact écologique.

Des espèces présentes dans la plupart des territoires d’outre-mer

2 espèces signalées en France, Bipalium kewense et Diversibipalium multilineatum, sont des espèces géantes atteignant une longueur de 40 cm. Une espèce relativement petite, Bipalium vagum, a été découverte dans la plupart des territoires français tropicaux incluant la Guadeloupe, la Martinique, Saint Barthélemy, la Guyane française et La Réunion. Une espèce, Diversibipalium sp. « blue », rapportée de Mayotte, une île française au large de la côte est africaine, affiche une impressionnante couleur de paillettes turquoise.

L'espèce Diversibipalium 'blue' de Mayotte - Crédit : Laurent Charles - CCBY 4.0

L’espèce Diversibipalium ‘blue’ de Mayotte – Crédit : Laurent Charles – CCBY 4.0

Les observations étaient principalement basées sur la science citoyenne, avec plus de 100 contributions, dont certaines datant de 1999. Des études moléculaires montrent que les espèces ne présentent aucune variation génétique. Bipalium kewense avait un seul haplotype, trouvé sur les 5 continents. Les espèces sont clonales (génétiquement identiques) et se reproduisent de manière asexuée.

Les auteurs ont été étonnés de découvrir que des vers visibles de 40 cm de long pourraient envahir un pays européen développé pendant plus de deux décennies sans aucune réponse de la part des autorités scientifiques.

Sources

1.
Giant worms chez moi! Hammerhead flatworms (Platyhelminthes, Geoplanidae, Bipalium spp., Diversibipalium spp.) in metropolitan France and overseas French territories. Peerj. 10.7717/peerj.4672″ target= »_blank » rel= »noopener noreferrer »>http://dx.doi.org/10.7717/peerj.4672. Published May 22, 2018. Accessed May 22, 2018.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 3,33 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *