Catégorie : Bactéries

Les bactéries sont les organismes qui sont souvent unicellulaires, mais il existe également des espèces multicellulaires. Elles sont présentes dans toutes les milieux et on estime qu’il y a de 5 à 10 millions espèces de bactéries sur Terre, mais on en connait que 10 000 pour le moment. La quantité des bactéries dans notre organisme est colossale. Ainsi, il y a 100 000 000 000 000 bactéries dans nos intestins ce qui est plus ou moins équivalent à la totalité des cellules dans notre corps. Il n’y a que quelques bactéries pathogènes et on commence à peine à comprendre l’importance de toutes les autres bactéries pour notre santé et notre interaction avec l’environnement.

Une recherche suggère qu'on peut utiliser des bactéries pour transformer les déchets provenant du yaourt grec afin d'avoir des briques élémentaires pour les biocarburants. Toutefois, l'approche reste expérimentale et il faudra beaucoup d'étapes avant d'arriver à une application pratique. 0

Transformer les déchets du yaourt grec en biocarburant

Une recherche suggère qu’on peut utiliser des bactéries pour transformer les déchets provenant du yaourt grec afin d’avoir des briques élémentaires pour les biocarburants. Toutefois, l’approche reste expérimentale et il faudra beaucoup d’étapes avant d’arriver à une application pratique.

Une étude suggère que les bactéries de l'intestin, connues comme des lactobacilles, sont très sensibles au sel et qu'elles sont tuées par une surconsommation de sel. Le résultat est que cela augmente la pression sanguine et la prolifération de cellules qui sont associées à la sclérose en plaques. 1

Les bactéries de l’intestin sont sensibles au sel

Une étude suggère que les bactéries de l’intestin, connues comme des lactobacilles, sont très sensibles au sel et qu’elles sont tuées par une surconsommation de sel. Le résultat est que cela augmente la pression sanguine et la prolifération de cellules qui sont associées à la sclérose en plaques.

En utilisant la bactérie Caulobacter comme modèle, les chercheurs rapportent que les bactéries ont une sorte de sens de toucher qui leur permet de détecter une surface et de déclencher la production d'une colle leur permettant d'adhérer à cette surface en quelques secondes. 0

Découverte d’un sens du toucher chez les bactéries

En utilisant la bactérie Caulobacter comme modèle, les chercheurs rapportent que les bactéries ont une sorte de sens de toucher qui leur permet de détecter une surface et de déclencher la production d’une colle leur permettant d’adhérer à cette surface en quelques secondes.