Découverte d’un scarabée qui fait de l’auto-stop sur le dos des fourmis


  • FrançaisFrançais

  • Des chercheurs rapportent la découverte de Nymphister kronaueri, une nouvelle espèce de scarabée qui fait de l’auto-stop sur le dos des fourmis. Et c’est vraiment littéralement sur le dos des fourmis.


    Des chercheurs rapportent la découverte de Nymphister kronaueri, une nouvelle espèce de scarabée qui fait de l'auto-stop sur le dos des fourmis. Et c'est vraiment littéralement sur le dos des fourmis.
    Une fourmi avec le scarabée Nymphister kronaueri (il est juste sous l'abdomen en couleur orangeatre par rapport à la fourmi) Crédit : D. Kronauer

    On a découvert une nouvelle espèce de scarabée qui fait de l’auto-stop sur le dos des armées de fourmis selon un papier publié dans la revue BMC Zoology. Ce nouveau scarabée, nommé comme le Nymphister kronaueri, utilise ses mandibules pour s’attacher solidement au corps de la fourmi afin de faire un tour lorsque les fourmis nomades se déplacent vers de nouveaux sites de nidification. On a remarqué ce comportement sur une seule armée de fourmis en particulier et le scarabée choisit principalement des fourmis ouvrières de tailles moyennes. Cela suggère que ce parasite est un spécialiste de ce type de tâche.

    Le Dr Christoph von Beeren de l’Université technique de Darmstadt et auteur principal de l’étude a déclaré : En collectant des parasites pendant l’émigration nocturne d’une colonie de fourmis, nous avons remarqué que l’abdomen de certaines fourmis semblait bizarre, car il réfléchissait différemment la lumière. Et vu d’en haut, il est difficile de détecter ce parasite, car ce scarabée ressemble énormément à l’abdomen des fourmis. Mais quand vous regardez les fourmis de profil, alors vous avez l’impression qu’elles ont un second abdomen. Et c’est ensuite qu’on a compris que ces « abdomens » étaient en réalité des scarabées.

    La fourmi et le scarabée Nymphister kronaueri qui s'est accroché à son abdomen - Crédit : M. Maruyama

    La fourmi et le scarabée Nymphister kronaueri qui s’est accroché à son abdomen – Crédit : M. Maruyama

    Ce chercheur ajoute qu’à l’oeil nu, le scarabée est assez difficile à détecter lorsqu’il est attaché à la fourmi, car ils sont similaires en taille et en forme par rapport à l’abdomen des fourmis. La coque extérieure de ce scarabée est également lisse et brillante comme les fourmis. On peut penser que ce camouflage du scarabée est un moyen pour ne pas être détecté pendant le voyage des fourmis. Le nom de Nymphister kronaueri rend hommage à Daniel Kronauer, un chercheur spécialisé dans les armées de fourmis et qui a été le premier à découvrir ce parasite. Il y a de nombreux organismes tels que les lépismes (poisson d’argent), les guêpes, les acariens et les mouches qui exploitent les armées de fourmis pour différentes taches parasitaires.

    Un zoom sur le scarabée Nymphister kronaueri qui est accroché à la fourmi

    Un zoom sur le scarabée Nymphister kronaueri qui est accroché à la fourmi

    Ce scarabée a été découvert pendant une évaluation de la biodiversité à la Selva Biological Station qui est une forêt tropicale au Costa-Rica. Selon les chercheurs, il y a beaucoup d’études sur les armées de fourmis, mais cette découverte prouve qu’il y a encore beaucoup à apprendre sur l’interaction parasitaire entre les fourmis et les différents organismes qui les entourent.

    Source : BMC Zoology (https://bmczool.biomedcentral.com/articles/10.1186/s40850-016-0010-x)

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.