Ces fourmis qui soignent leurs blessés au champ de bataille

En 2017, on avait appris que les fourmis Matabele, une espèce africaine, soignent ses blessés en les ramenant à leur nid. Les mêmes chercheurs proposent de nouvelles découvertes sur ces soins médicaux avec des comportements assez étranges, mais qui s’expliquent par le fait que les fourmis pensent à la colonie avant toute chose. Ainsi, les fourmis, considérées comme « foutues », refusent d’être secourues.


Une fourmi Matabele soigne les blessures d'un congénère dont les jambes ont été mordus pendant un combat avec des soldats termites - Erik T. Frank
Une fourmi Matabele soigne les blessures d'un congénère dont les jambes ont été mordus pendant un combat avec des soldats termites - Erik T. Frank

Les fourmis africaines Matabele () ont tendance à soigner leurs camarades blessés. Sans cette assistance médicale, 80 % des fourmis blessées mourraient tandis qu’après avoir reçu un traitement médical, seuls 10 % succombent à leurs blessures. Erik T. Frank, Marten Wehrhan et Karl Eduard Linsenmair de la Julius-Maximilians-Universität Würzburg (JMU) en Bavière en Allemagne, ont fait cette découverte étonnante. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B.1 Aucun autre insecte n’est connu pour panser les blessures de leurs camarades. Les biologistes du JMU estiment même qu’un tel comportement est unique dans tout le règne animal.

Les fourmis font des raids à haut risque

Les fourmis Matabélé courent un risque élevé de se blesser tous les jours. Ces fourmis, largement distribuées en Afrique subsaharienne, partent en raid contre les termites 2 à 4 fois par jour. Avec de longues files de 200 à 600 individus, elles attaquent les termites dans leurs sites d’alimentation en tuant de nombreux travailleurs et en ramenant les proies dans leur nid où elles sont finalement consommées.

Une fourmi Matabele soigne les blessures d'un congénère dont les jambes ont été mordus pendant un combat avec des soldats termites - Erik T. Frank

Une soigne les blessures d’un congénère dont les jambes ont été mordus pendant un combat avec des soldats termites – Erik T. Frank

Mais ces fourmis rencontrent une résistance féroce de la part des soldats des termites bien armés qui sont très habiles à utiliser leurs puissantes mâchoires pour repousser les assaillants. Les blessures et la mortalité chez les fourmis se produisent pendant de tels combats. Par exemple, les fourmis perdent fréquemment des membres qui sont mordus par des soldats de termites. Quand une est blessée dans un combat, elle demande l’aide à ses camarades en excrétant une substance chimique qui leur permet de ramener leur camarade blessé au nid. Erik T. Frank a déjà publié un papier sur ce service de secours en 2017.

Mais les biologistes de Würzburg ont creusé plus profondément. Que se passe-t-il une fois que les fourmis blessées sont de retour dans le nid ? Les fourmis traitent les plaies ouvertes de leurs congénères blessés en les léchant intensément souvent pendant plusieurs minutes. Nous supposons qu’ils le font pour nettoyer les plaies et peut-être même appliquer des substances antimicrobiennes avec leur salive pour réduire le risque d’infection bactérienne ou fongique explique Frank.

Des fourmis grièvement blessées refusent d’être secourues

L’équipe du Biocentre JMU a découvert des détails plus excitants sur le service de secours d’urgence des fourmis Matabele. Par exemple, les fourmis grièvement blessées, qui ont perdu 5 de leurs 6 jambes, ne reçoivent aucune aide sur le champ de bataille. Le plus intéressant est que la décision d’être sauvé ou non est prise par les fourmis blessées.

Les fourmis légèrement blessées restent immobiles et tirent même leurs membres restants pour faciliter le transport. Leurs homologues grièvement blessés luttent et se déchaînent sauvagement. Ces fourmis gravement blessés ne coopèrent tout simplement pas avec les aides et on les laisse sur le champ de bataille Frank. Ainsi, les cas désespérés s’assurent qu’aucune énergie n’est investie dans leur sauvetage.

Les fourmis légèrement blessées restent immobiles

Quand les fourmis Matabele ne sont que légèrement blessées, elles se déplacent beaucoup plus lentement que la normale une fois que les aides potentielles sont proches. Ce comportement augmente probablement leurs chances d’être remarqué par les autres fourmis se précipitant vers le nid dans une colonne. Ou il se peut que les fourmis puissent localiser plus facilement le signal pour demander de l’aide.

De nouvelles questions en perspective

Ces nouvelles découvertes soulèvent de nouvelles questions. Comment les fourmis reconnaissent-elles exactement où un compagnon a été blessé ? Comment savent-elles quand il faut arrêter de panser les plaies ? Le traitement est-il purement préventif ou thérapeutique après une infection ?

Une vidéo de ces fourmis qui soignent leurs blessés

Sources

1.
Proceedings of the Royal Society B. Proceedings of the Royal Society B. 10.1098/rspb.2017.2457″ target= »_blank » rel= »noopener noreferrer »>http://dx.doi.org/10.1098/rspb.2017.2457. Published February 12, 2018. Accessed February 12, 2018.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *