OGM : Le saumon est le premier animal transgénique approuvé pour la consommation aux États-Unis

Les autorités américaines viennent d’autoriser le premier animal transgénique à débarquer dans les assiettes des Américains. Une décision attendue longtemps par les partisans des OGM. Le saumon à croissance rapide est le premier animal transgénique qui a été autorisé.


Le saumon OGM, AquAdvantage, est le premier animal transgénique à être approuvé pour la consommation aux Etats-Unis

La décision, publiée par la FDA (Food and Drug Administration) le 19 novembre 2015, libère le saumon d’un moratoire datant de plus de 2 décennies. L’autorisation a accouché dans la douleur avec une opposition farouche des groupes environnementaux et de la sécurité alimentaire. Mais pour les partisans de la biotechnologie, la décision est un soulagement après une attente longue et humiliante. Cela va favoriser le développement des autres animaux transgéniques. Cette autorisation ouvre la voie à la généralisation de la technologie selon Alison Van Eenennaam, une généticienne de l’université de Californie. Le moratoire a empêché le monde d’utiliser les avantages des animaux transgéniques.

Ce saumon , appelé AquAdvantage, a été créé par AquaBounty Technologies qui est situé au Massachusetts. Ce saumon possède des niveaux d’hormones de croissance qui sont supérieurs par rapport au saumon sauvage. Ce saumon atteint sa pleine maturité en 18 mois plutôt que 36 mois. Selon les opposants de la technologie, ces modifications impliquent que le poisson donne moins de viande par kilo et le résultat est que cela pourrait intensifier la pêche des saumons sauvages.

Des batailles en amont

Les opposants à ce saumon OGM craignent que ce poisson puisse s’échapper de sa ferme et contaminer les écosystèmes naturels. Ils critiquent également le manque de régulation pour le marquer comme un animal transgénique. Une majorité de personnes sont favorables à un label clair sur les nourritures OGM selon Jaydee Hanson, un analyste de politique au Center for Food Safety, un groupe pour la protection de l’environnement. Si ce saumon OGM est vraiment un bon produit, alors l’entreprise ne devrait avoir aucun problème à le marquer comme un animal transgénique.

La FDA a complété son analyse sur les risques alimentaires en 2010 et publié sa déclaration sur l’impact environnemental en 2012. Les longs délais entre ces étapes ont suggéré des rumeurs sur le fait qu’il y avait eu une ingérence politique au sein de la FDA. Mais Laura Epstein, une analyse de la politique au Center for Veterinary Medicine de la FDA a déclaré que l’analyse a pris du temps parce que c’était la première autorisation du genre. De plus, la FDA devait aussi traiter tous les commentaires publics avant sa décision.

On ignore si c’est un signe que la FDA va autoriser d’autres animaux transgéniques dans le futur ou que des techniques de modification génétique comme le CRISPR pourraient être autorisés pour créer des animaux OGM adaptés pour la consommation.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Pas de réponses

  1. Bilodeau dit :

    Une majorité des Français est contre les OGM. Hélas, quand les commissaires européens auront ratifié le TAFTA, ce saumon made in MonsantoLand se retrouvera dans nos assiettes. Le TAFTA et ses « investisseurs » tout-puissants expliqués en moins de 4 minutes : http://minilien.fr/a0q0ge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *