40 ans de données montrent les bienfaits du maïs BT sur d’autres cultures

Dans la première étude du genre, on voit les bienfaits du maïs BT sur d’autres cultures, notamment la réduction considérable de la pulvérisation et les dommages aux cultures.


Les dommages faits aux cultures par la pyrale du maïs - Crédit : Tom Kuhar
Les dommages faits aux cultures par la pyrale du maïs - Crédit : Tom Kuhar

Les chercheurs de l’UMD ont rassemblé 40 ans de données pour quantifier les effets du maïs Bt, une technologie génétiquement modifiée, dans une nouvelle étude collaborative à grande échelle. D’autres études ont démontré les avantages de l’adoption du maïs ou du coton Bt sur la lutte antiparasitaire contre les ravageurs tels que la pyrale ou le ver de la capsule dans le maïs ou le coton, mais cette étude est la première à examiner les effets sur d’autres cultures hors Amérique.

L’impact positif du maïs BT sur les autres cultures

En suivant les populations de pyrale du maïs, cette étude montre des diminutions significatives de l’activité de la mite adulte, des traitements de pulvérisation recommandés et des dommages aux cultures dans les cultures maraîchères comme le maïs sucré, les poivrons et les haricots verts. Ces avantages n’ont jamais été documentés et ils démontrent les cultures Bt comme un outil puissant pour réduire les populations de ravageurs au niveau régional ce qui profite à d’autres cultures dans le paysage agricole.

Le maïs Bt a été introduit et adopté aux États-Unis en 1996 et c’est une culture génétiquement modifiée qui représente plus de 80 % de nos semis de maïs actuels. Dans cette étude, le Dr Galen Dively, professeur émérite et consultant en lutte antiparasitaire intégrée au Département d’entomologie et Dilip Venugopal, associé de recherche à l’UMD, ont utilisé des données de 1976 à 2016 pour examiner les tendances 20 ans avant et 20 ans après l’adoption de maïs Bt. L’innocuité du maïs Bt a été testée et prouvée, mais cette étude porte sur l’efficacité du maïs Bt en tant que stratégie de lutte antiparasitaire, particulièrement pour les cultures hors site ou différentes cultures dans différentes zones que le maïs Bt selon Venugopal.

Une suppression de plus de 80 % de la pyrale du maïs

C’est le premier papier montrant les avantages hors site pour d’autres plantes hôtes d’un ravageur comme la pyrale du maïs, qui est un ravageur important pour de nombreuses autres cultures comme les haricots verts et les poivrons selon Dively. Nous voyons une suppression de plus de 90 % de la population de pyrale du maïs dans notre région pour ces cultures ce qui est incroyable.

En utilisant les chiffres des pièges à insectes pour estimer la population et examiner les schémas de pulvérisation recommandés pour les ravageurs comme la pyrale, Dively et Venugopal ont observé des réductions significatives de la population avec beaucoup moins de pulvérisation au fil du temps. Il n’y aurait aucune recommandation de pulvérisation pour la pyrale du maïs compte tenu de la population actuelle et ce papier peut remonter à l’adoption du maïs Bt selon Dively. De plus, en examinant les infestations de ravageurs et les dommages sur les cultures réelles pendant plus de 40 années de données, nous avons fait un pas de plus pour observer les avantages sur toutes sortes de cultures et les baisses de la population réelle de ravageurs.

Une réduction des pesticides et des espèces envahissantes

Les prochaines étapes quantifieront les avantages économiques potentiels des millions de dollars qui ont été économisés sur la pulvérisation et la lutte antiparasitaire, la réduction des dommages aux cultures ainsi que la considération des avantages environnementaux. Cependant, il est important de considérer les cultures Bt comme l’un des nombreux outils d’une boîte à outils de lutte antiparasitaire intégrée. Ces avantages sont indéniables, mais ils doivent toujours être comparés à de nombreuses autres options pour utiliser un large éventail d’outils et maximiser les avantages, minimiser les risques potentiels tels que les ravageurs développant la résistance Bt selon Venugopal.

Cette étude montre en fin de compte l’importance d’évaluer les cultures transgéniques au-delà du champ qui est en cours de plantation. Ces produits et les nouvelles avancées ont le potentiel de supprimer les populations de ravageurs majeurs comme le maïs Bt l’a fait.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *