Le cerveau peut décoder des souvenirs pendant le sommeil

Une étude suggère que pendant les fuseaux de sommeil, des périodes d’activité cérébrales pendant le sommeil, le cerveau est capable d’utiliser des souvenirs pour mieux les affiner. Cela offre des pistes sur le processus d’apprentissage du cerveau.


Une étude suggère que pendant les fuseaux de sommeil, des périodes d'activité cérébrales pendant le sommeil, le cerveau est capable d'utiliser des souvenirs pour mieux les affiner. Cela offre des pistes sur le processus d'apprentissage du cerveau.

La littérature scientifique a déjà montré qu’on mémorise mieux les souvenirs après le sommeil que l’éveil. On pense que les informations récemment acquises sont réactivées et renforcées dans le cerveau endormi. Des chercheurs, en collaboration avec des scientifiques de l’Université de Birmingham, ont maintenant démontré qu’il existe un modèle particulier d’activité cérébrale qui soutient ce processus de réactivation.

Les fuseaux de sommeil

Les fuseaux du sommeil, de courtes périodes d’activité dans le cerveau pendant le sommeil, sont renforcés lorsque les souvenirs sont réactivés. Cette nouvelle étude a également montré que le contenu des mémoires réactivées peut être décodé au moment pendant le déclenchement des fuseaux. Le Dr Scott Cairney, du Département de psychologie de l’Université de York, a déclaré : Nous sommes certains que les souvenirs sont réactivés dans le cerveau pendant le sommeil, mais nous ne connaissons pas les processus neuronaux qui sous-tendent ce phénomène.

Les fuseaux du sommeil ont été associés aux bienfaits du sommeil pour la mémoire dans des recherches antérieures, nous avons donc cherché à savoir si ces ondes cérébrales interviennent dans la réactivation. S’ils soutiennent la réactivation de la mémoire, nous avons pensé qu’il serait possible de déchiffrer les signaux quand ces fuseaux se produisent. Les résultats de la recherche pourraient être importants pour améliorer la compréhension de la façon dont le cerveau apprend et retient l’information. L’amélioration de la connaissance des mécanismes qui sont actifs pendant le sommeil pourrait également avoir des implications pour une étude plus approfondie des conditions de mémoire qui résultent de l’échec de ces mécanismes.

Une meilleure mémorisation

La réactivation des souvenirs pendant le sommeil se produit spontanément, mais pour comprendre les impacts de ce mécanisme, les chercheurs ont mis au point un test simple qui leur permettrait de voir la réactivation de manière contrôlée. Le Dr Cairney a déclaré : Nous avons demandé aux participants de notre étude d’apprendre les associations entre les mots et les images d’objets ou de scènes avant une sieste, puis de répéter la moitié des mots pendant la sieste pour déclencher la réactivation des images nouvellement apprises.

Quand les participants se sont réveillés après une bonne période de sommeil, nous leur avons présenté à nouveau les mots et nous leur avons demandé de nous rappeler les images de l’objet et de la scène, nous avons trouvé que leur souvenir était plus performant pour les images connectées à des mots par rapport à ceux qui ne l’étaient pas. L’équipe a surveillé l’activité cérébrale pendant le sommeil en utilisant une machine d’électroencéphalogramme (EEG) et cela leur a montré que les fuseaux du sommeil se produisaient quand les souvenirs étaient réactivés par la présentation des mots associés.

Le Dr Bernhard Staresina, de l’École de psychologie de l’Université de Birmingham, a déclaré : L’induction directe des fuseaux du sommeil, par exemple, en stimulant le cerveau avec des électrodes peut-être associée à une réactivation ciblée de la mémoire. Nos données suggèrent que les fuseaux facilitent le traitement des caractéristiques de mémoire pertinentes pendant le sommeil et que ce processus stimule la consolidation de la mémoire.

Fait important, les chercheurs ont pu différencier les signaux cérébraux associés aux objets et aux scènes réactivés. Cela démontre que les fuseaux produisent un code spécifique pour le contenu des mémoires réactivées qui est un processus qui pourrait soutenir notre capacité à nous souvenir davantage après le sommeil. Le Dr Cairney a déclaré : Quand vous êtes éveillé, vous apprenez de nouvelles choses, mais lorsque vous dormez, vous les affinez ce qui facilite leur récupération et leur application correcte quand vous en avez le plus besoin.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *