San Francisco : Des panneaux solaires obligatoires pour les nouvelles maisons

La ville de San Francisco vient de voter une loi qui oblige tous les bâtiments inférieurs à 10 étages à s’équiper de panneaux solaires.


La ville de San Francisco vient de voter une loi qui oblige tous les bâtiments inférieurs à 10 étages à s'équiper de panneaux solaires.

veut vraiment réussir son objectif de s’alimenter uniquement par l’énergie renouvelable à l’horizon 2020. La ville vient de voter une nouvelle loi qui oblige toutes les nouvelles maisons, inférieures à 10 étages, à s’équiper de panneaux solaires. Il y a déjà une loi qui oblige les maisons à couvrir 15 % de leur toit avec des panneaux solaires, mais cette nouvelle étape est plus décisive et elle est obligatoire.

Une autre alternative est les toits végétaux. Ainsi, Scott Weiner, l’un des responsables de la ville, a introduit un amendement pour les toits végétaux et il est aussi à l’origine de l’obligation des panneaux solaires. Le toit végétal fournit une bonne isolation tout en offrant des habitats à la faune urbaine sans oublier que cela permet de recycler l’eau de pluie. Selon Weiner, les toits actuels couvrent une grande superficie et ils ne sont quasiment pas utilisés.

Les panneaux solaires peuvent être des modèles standards, c’est à dire des cellules photovoltaïques qui convertissent l’énergie du soleil en électricité, ou des panneaux solaires thermiques. San Francisco est une place centrale pour de nombreux entrepreneurs et investisseurs et la ville veut devenir un exemple du développement urbain. De nombreuses villes américaines franchissent le pas pour passer au 100 % d’énergie renouvelable comme le cas d’Aspen. Mais certains pays européens sont légèrement en retard comme l’Espagne qui vient d’officialiser un impôt sur le soleil. Une taxe pour les gens qui équiperaient leurs maisons avec des panneaux solaires.

Source : The Guardian

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *