Combattre le trafic illégal du bois au niveau mondial

Le trafic du bois au niveau mondial atteint des niveaux sans précédent, mais le respect et des sanctions plus strictes permettent de lutter efficacement contre ce trafic ainsi que la sensibilisation des consommateurs.


Du bois de rose coupé illégalement à Antalaha à Madagascar le 22 février 2005 - Crédit : Erik Patel, CC BY-SA
Du bois de rose coupé illégalement à Antalaha à Madagascar le 22 février 2005 - Crédit : Erik Patel, CC BY-SA

Si un arbre tombe dans la forêt, vous souciez-vous de la façon dont il a été abattu ? Peu de gens pensent à la provenance du bois de leurs meubles, de leurs planchers ou de leurs portes. Et peu de gens ignorent que l’un des produits les plus commercialisés illégalement dans le monde est un arbre, le bois de rose (Dalbergia).1

Le bois de rose

Le bois de rose est tellement répandu qu’on l’appelle l’ivoire de la forêt.2 Son riche bois brun rougeâtre est utilisé pour fabriquer des meubles, des planchers et des instruments de musique. Pourtant, de nombreux arbres qui le produisent sont menacés et internationalement protégés.3 4 Le palissandre est un exemple extrême d’un problème plus vaste.5 À l’échelle mondiale, 15 à 30 % du bois est prélevé illégalement. Selon Interpol, le commerce illégal de bois vaut entre 50 et 150 milliards de dollars par an.6 En comparaison, le trafic de drogue représente 120 milliards de dollars par an.

Ce problème complexe ne sera pas résolu du jour au lendemain. Mais je crois que les sciences sociales peuvent aider à les endiguer en montrant les dommages que le commerce illégal du bois cause aux humains et aux forêts et en stigmatisant la vente et l’achat de produits de bois de contrebande.

Le rôle des règles

Ma recherche utilise les sciences sociales pour résoudre des problèmes de conservation comme le trafic d’espèces sauvages et les espèces envahissantes.7 8 9 Je me concentre sur le rôle des normes et des règles qui guident le comportement humain en signalant si une action est commune ou approuvée.10 11 Quand des personnes ou des organisations savent que faire quelque chose est inacceptable et punissable, alors elles sont plus susceptibles de s’abstenir de le faire.12

Aujourd’hui, de nombreuses règles conçues pour protéger contre le trafic de bois ne sont pas assez strictes ou mal appliquées.13 14 Cela indique que les activités illégales peuvent se dérouler en toute impunité même si certaines nations resserrent leurs réglementations pour tenter de juguler le problème.

Un commerce mondial

On estime que le bois illégal représente entre 50 et 90 % du bois récolté en Amazonie, en Afrique centrale et en Asie du Sud-Est. Interpol estime que 40 à 60 % des exportations de bois d’Indonésie, 25 % de Russie et 70 % du Gabon sont illégales.6 En 2016, le Bureau du Représentant du commerce des États-Unis a estimé que 90 % des importations de bois des États-Unis en provenance du Pérou provenaient de l’exploitation illégale.15

L’Amérique du Nord n’est pas en reste. Les braconniers ciblent les cèdres et les séquoias séculaires en Colombie-Britannique et dans le nord-ouest du Pacifique.  Les activités illégales font baisser les prix mondiaux du bois de 7 à 16 % ce qui coûte aux pays sources jusqu’à 5 milliards de dollars de recettes annuelles perdues.16 17 Cela suggérerait que les gouvernements ont une incitation significative à agir.18 Mais les régimes faibles, la corruption et les organismes non réactifs, en particulier dans les pays d’origine, ne parviennent pas à réduire le trafic de bois.

Améliorer le respect des lois

Pour protéger les forêts et guider l’utilisation du bois, les gouvernements créent des règles.19 Les traités internationaux et les réglementations commerciales restreignent les importations de bois en fonction de la quantité ou de l’espèce.20 Les plans de gestion nationaux, les programmes de certification et les politiques d’approvisionnement dictent comment le bois doit être récolté, acheté et vendu.21 22 23

Mais l’efficacité de ces règles dépend souvent de sanctions qui pénalisent les contrevenants aux règles.24 De nombreux pays d’origine ont peu de moyens de surveiller efficacement les forêts ou d’imposer des sanctions en cas d’exploitation illégale.16 Cela permet aux trafiquants d’éviter les sanctions ou la prison.

Les pays, ayant une réglementation faible, agissent également en tant que points de transbordement. Par exemple, les trafiquants envoient du bois de Papouasie-Nouvelle-Guinée à des pays comme la Chine qui n’interdisent pas le bois illégal.25 Il est ensuite transformé et exporté en tant que produits finis aux États-Unis.

Au cours de la dernière décennie, les États-Unis ont agi pour renforcer les règles et les sanctions contre les achats illégaux de bois. Notamment en 2008, le Congrès a modifié la loi Lacey, qui interdit le commerce de la faune, des poissons et des plantes illégales, y compris le bois.26 27

Plusieurs sanctions de haut niveau ont suivi cette loi. Lumber Liquidators a écopé une amende de 13 millions de dollars en 2011 pour avoir vendu des planchers fabriqués à partir de bois russe illégal.28 En 2015, le Yacu Kallpa, un navire péruvien transportant du bois illégal à destination de Houston, a été arrêté par le Mexique.29 30 Et à la fin de 2017, le représentant des États-Unis a bloqué les importations de bois en provenance du Pérou.31

Mais jusqu’à ce que les pays d’origine puissent effectivement contrôler et faire appliquer les lois contre la récolte illégale, l’interception d’un seul envoi fait peu de choses. Les pays importateurs, en particulier les États-Unis, les pays de l’Union européenne et la Chine doivent également prendre des mesures pour réduire la production illégale de bois.3233  Et c’est là que les sciences sociales peuvent jouer un rôle.

S’inspirer de la lutte contre le trafic d’espèces sauvages

Le trafic de bois présente de nombreux parallèles avec le commerce illégal d’animaux sauvages charismatiques et en danger tels que les pangolins, les tortues et les rhinocéros.34 35 36  Dans les deux cas, le commerce est extrêmement lucratif et la demande des consommateurs est un important moteur du marché noir.37

Pour réduire la demande, de nombreux pays utilisent les sciences sociales pour empêcher les consommateurs d’acheter des animaux sauvages illégaux. Les approches d’influence sociale tentent de nous convaincre que les pairs s’engagent ou s’abstiennent de certaines actions comme le recyclage ou la réutilisation des sacs d’épicerie.38 Ils peuvent également aider à convaincre les organisations que certaines actions sont inappropriées et contraires aux règles et aux normes.

Par exemple, les défenseurs en Chine et à Hong Kong ont réduit la pression sur les requins en danger en convainquant les élites et les professionnels à travers des campagnes de sensibilisation du public et un plaidoyer politique pour manger moins de soupe aux ailerons de requin.39 Et en Indonésie et en Malaisie, les religieux musulmans ont énoncé des fatwas contre le braconnage de la faune pour signaler sa désapprobation sociale.40 En utilisant le puissant médium de la religion et leur rôle de leaders publics, les religieux ont aligné la fidélité religieuse avec les règles existantes contre le braconnage. Ce faisant, ils facilitent la pression des autres et stigmatisent davantage le braconnage et les achats illégaux.

Diriger les choix des consommateurs

Les gouvernements et les entreprises peuvent utiliser des stratégies similaires pour lutter contre le trafic de bois.41 42 43 Ils peuvent éduquer les consommateurs sur l’ampleur du commerce de contrebande et sur les produits susceptibles d’être abattus illégalement tout comme les défenseurs des océans s’efforcent d’éloigner les consommateurs de l’achat de poissons surexploités.44 45

Des organisations existent pour suivre, surveiller et certifier le bois et les produits dérivés. Mais la sensibilisation ne suffit pas. Stigmatiser ou sanctionner la vente et l’achat de bois illégal serait une étape supplémentaire utile. Par exemple, les gouvernements pourraient détruire les envois de bois confisqués de la même manière que les États-Unis et certains pays africains brûlent ou écrasent l’ivoire confisqué des éléphants abattus.46

Grâce à des événements comme la Journée de l’arbre, de nombreux Américains développent une nouvelle vision envers les arbres et les forêts.47 Le fait de décrire les produits du bois de contrebande comme nuisibles et préjudiciables peut contribuer à façonner ces points de vue en une opposition plus ciblée et plus soutenue au trafic illégal de bois.

Traduction d’un article de The Conversation de Kenneth E. Wallen, professeure associée de foresterie et de ressources naturelles à l’université de l’Arkansas.

Sources

1.
Wildlife. unodc.org. http://www.unodc.org/unodc/en/data-and-analysis/wildlife.html. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
2.
UN Issues New Protections for Rosewood Trees, the “Ivory of the Forest.” wri.org. http://www.wri.org/blog/2016/10/un-issues-new-protections-rosewood-trees-ivory-forest. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
3.
Peter Schu by. New CITES Regulations For All Rosewood Species. reverb.com. https://reverb.com/news/new-cites-regulations-for-all-rosewood-species. Published December 11, 2016. Accessed April 24, 2018.
4.
Carrington D. Furniture that destroys forests: crackdown on “rampant” trade in rosewood. the Guardian. https://www.theguardian.com/environment/2016/sep/29/wildlife-summit-cracks-down-on-illegal-rosewood-trade. Published September 29, 2016. Accessed April 24, 2018.
5.
Green Carbon, Black Trade. grid.cld.bz. https://grid.cld.bz/Green-Carbon-Black-Trade. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
6.
Project LEAF. interpol.int. https://www.interpol.int/Crime-areas/Environmental-crime/Projects/Project-Leaf. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
7.
Kenneth E. Wallen. scholar.google.com. https://scholar.google.com/citations?user=XT-t5bgAAAAJ&hl=en. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
8.
The challenge and opportunity of behaviour change methods and frameworks to reduce demand for illegal wildlife. docs.wixstatic.com. https://docs.wixstatic.com/ugd/5f4c9e_6dfeb83c87e14e2ab04f1fda6d3d46d4.pdf. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
9.
Wallen KE, Kyle GT. The efficacy of message frames on recreational boaters’ aquatic invasive species mitigation behavioral intentions. H. February 2018:1-16. doi:10.1080/10871209.2018.1434705
10.
Wallen KE, Romulo CL. Social norms: More details, please. P. 2017;114(27):E5283-E5284. doi:10.1073/pnas.1704451114
11.
Who Rules the Earth? global.oup.com. https://global.oup.com/academic/product/who-rules-the-earth-9780199896615. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
12.
Sparkman G, Walton GM. Dynamic Norms Promote Sustainable Behavior, Even if It Is Counternormative. P. 2017;28(11):1663-1674. doi:10.1177/0956797617719950
13.
Opinion | Amid the Plunder of Forests, a Ray of Hope. nyti.ms. https://nyti.ms/2Fkcpbi. Published January 27, 2018. Accessed April 24, 2018.
14.
Greenwashed Timber: How Sustainable Forest Certification Has Failed. Yale E360. https://e360.yale.edu/features/greenwashed-timber-how-sustainable-forest-certification-has-failed. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
15.
Statement Regarding July 2016 Timber Verification Report from Peru. ustr.gov. https://ustr.gov/sites/default/files/Timber-Committee-Report-8172016.pdf. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
16.
Sustaining Forests and Livelihoods in a Changing World. World Bank. http://www.worldbank.org/en/news/feature/2013/01/29/sustaining-forests-livelihoods-changing-world. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
17.
Illegal Logging. globalforestatlas.yale.edu. https://globalforestatlas.yale.edu/forest-use-logging/logging/illegal-logging. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
18.
“Illegal” Logging and Global Wood Markets: The Competitive Impacts on the U.S. Wood Products Industry . illegal-logging.info. https://www.illegal-logging.info/sites/default/files/uploads/1_AF_and_PA_summary.pdf. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
19.
Comparison of illegal logging laws in the EU, the US, Australia and Japan. europa.eu. https://europa.eu/capacity4dev/public-flegt/documents/comparison-illegal-logging-laws-eu-us-australia-and-japan. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
20.
Timber. fws.gov. https://www.fws.gov/international/permits/by-species/wood-and-other-tree-products.html. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
21.
Management Plan Resources – Northwest Natural Resource Group. Northwest Natural Resource Group. http://www.nnrg.org/resources/template-plans/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
22.
ADDRESSING ILLEGAL LOGGING THROUGH SFI CERTIFICATION. sfiprogram.org. http://www.sfiprogram.org/files/pdf/addressing-illegal-logging-through-sfi-certification/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
23.
IMPACTS OF POLICIES TO ELIMINATE ILLEGAL TIMBER TRADE . dovetailinc.org. http://www.dovetailinc.org/report_pdfs/2015/dovetailtradepolicyimpacts0515.pdf. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
24.
Nolan JM. Environmental Policies Can Buttress Conservation Norms. S. 2016;30(2):228-244. doi:10.1080/08941920.2016.1209266
25.
Your Floor May Be Made of Illegal Tropical Wood. news.nationalgeographic.com. https://news.nationalgeographic.com/2017/08/wildlife-watch-illegal-logging-papua-new-guinea/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
26.
Lacey Act. aphis.usda.gov. https://www.aphis.usda.gov/aphis/ourfocus/planthealth/import-information/sa_lacey_act/ct_lacey_act. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
27.
Prestemon JP. The impacts of the Lacey Act Amendment of 2008 on U.S. hardwood lumber and hardwood plywood imports. F. 2015;50:31-44. doi:10.1016/j.forpol.2014.10.002
28.
Lumber Liquidators Inc. Sentenced for Illegal Importation of Hardwood and Related Environmental Crimes. justice.gov. https://www.justice.gov/opa/pr/lumber-liquidators-inc-sentenced-illegal-importation-hardwood-and-related-environmental. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
29.
Peru: “Buyers in Good Faith” | Global Witness. Global Witness. https://www.globalwitness.org/en/campaigns/forests/buyers-good-faith/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
30.
The odyssey of the Yacu Kallpa. ojo-publico.com. https://ojo-publico.com/especiales/madera-ilegal/the-odyssey-of-the-yacu-kallpa/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
31.
USTR Announces Unprecedented Action to Block Illegal Timber Imports from Peru. ustr.gov. https://ustr.gov/about-us/policy-offices/press-office/press-releases/2017/october/ustr-announces-unprecedented-action. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
32.
China. indicators.chathamhouse.org. http://indicators.chathamhouse.org/explore-the-data/china. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
33.
Zhang X, Xu B, Wang L, Yang A, Yang H. Eliminating Illegal Timber Consumption or Production: Which Is the More Economical Means to Reduce Illegal Logging? F. 2016;7(12):191. doi:10.3390/f7090191
34.
Environmental crime: trafficking in wildlife and timber. unodc.org. https://www.unodc.org/toc/en/crimes/environmental-crime.html. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
35.
Litzgus J. The illegal turtle trade: Why I keep secrets. The Conversation. https://theconversation.com/the-illegal-turtle-trade-why-i-keep-secrets-85805. Published October 22, 2017. Accessed April 24, 2018.
36.
Veríssimo D. To reduce rhino poaching, take demand for horns seriously. The Conversation. https://theconversation.com/to-reduce-rhino-poaching-take-demand-for-horns-seriously-34265. Published December 4, 2014. Accessed April 24, 2018.
37.
CHANGING ILLEGAL WILDLIFE CONSUMPTION. changewildlifeconsumers.org. http://www.changewildlifeconsumers.org/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
38.
Social influence approaches to encourage resource conservation: A meta-analysis. ResearchGate. https://www.researchgate.net/publication/273862857_Social_influence_approaches_to_encourage_resource_conservation_A_meta-analysis. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
39.
Simon Denyer B. In China, victory for wildlife conservation as citizens persuaded to give up shark fin soup. Washington Post. https://www.washingtonpost.com/world/in-china-victory-for-wildlife-conservation-as-citizens-persuaded-to-give-up-shark-fin-soup/2013/10/19/e8181326-3646-11e3-89db-8002ba99b894. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
40.
Islamic clerics declare fatwa on poachers in Indonesia and Malaysia. Public Radio International. https://www.pri.org/stories/2016-01-05/islamic-clerics-declare-fatwa-poachers-indonesia-and-malaysia. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
41.
About. Global Timber Tracking Network. https://globaltimbertrackingnetwork.org/organisation/about/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
42.
Resources Institute W. Forest monitoring designed for action. globalforestwatch.org. https://www.globalforestwatch.org/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
43.
SFI Strategic Vision. sfiprogram.org. http://www.sfiprogram.org/about-us/sfi-strategic-vision/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
44.
Restricted and Endangered Wood Species. wood-database.com. http://www.wood-database.com/wood-articles/restricted-and-endangered-wood-species/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
45.
Z. Yu A. How to eat fish with a clear conscience: What to buy and what to avoid. latimes.com. http://www.latimes.com/food/dailydish/la-fo-sustainable-seafood-michael-cimarusti-20170526-htmlstory.html. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
46.
Does Destroying Ivory Save Elephants? Experts Weigh In. news.nationalgeographic.com. https://news.nationalgeographic.com/2017/08/wildlife-watch-ivory-crush-elephant-poaching/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.
47.
CELEBRATE ARBOR DAY. arborday.org. https://www.arborday.org/. Published April 24, 2018. Accessed April 24, 2018.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *