mardi , 12 décembre 2017

Produits certifiés “Sans Glyphosate” : Un sceau pour les sots

Mot-clés: ,

Malgré le renouvellement du glyphosate en Europe, des entreprises n’hésitent pas à proposer des certifications “sans glyphosate”. Une certification qui ne vaut même pas le bout de papier sur le produit en terme de valeur scientifique.


Produits certifiés “Sans Glyphosate” : Un sceau pour les sots
Même quand la science et les autorités sanitaires estiment que le glyphosate n’est pas dangereux, cela n’empêchera pas certaines entreprises de vendre la peur sous forme de sceau de certification. Depuis quelques mois, les produits certifiés “sans-glyphosate” ont le vent en poupe. Des entreprises comme BioChecked ou Detox Project proposent des certifications sans glyphosate.1 2  Vous envoyez le produit dans leur centre d’analyse, ils déterminent le niveau de glyphosate dans les aliments et si les niveaux sont très faibles, alors ils vous donnent une jolie certification, mais cette dernière a une valeur équivalente au papier qui a créé le sceau.

Une certification “Sans glyphosate” qui coute une blinde

Évidemment, ces entreprises ne le font pas gratuitement. Ainsi, le Detox Project qui a été l’un des premiers à lancer une certification sans glyphosate en début de 2017 demande environ 200 dollars par échantillon pour une certification de 2 ans à condition que le produit possède un niveau inférieur à 200 PPM (partie par million) à 200 PPB (partie par milliard), soit 0,2 mg/kg.3 Mais le Detox Project exige 3 tests par an ce qui fait déjà 600 dollars par produit et par an et la certification coûte 1 472 dollars.4

Le label sans glyphosate de Detox Project

Le label sans glyphosate de Detox Project

BioChecked propose également des certificats pour du miel sans glyphosate et selon la base de données européenne, le PPM se situe aux alentours de 50.

Les alimentsLimite maximale de résidus (FAO)Limite maximale de résidus (Commission Européenne)Limite maximale de résidus (USA)
Lentilles5 mg/kg10 mg/kg5 ppm
Céréales30 mg/kgde 10 à 20 mg/kg (dépendant des types de céréale)30 ppm
Pois chiche5 mg/kg10 mg/kg5 à 8 ppm
Haricot2 mg/kg2 mg/kg5 ppm

Notons que les produits testés peuvent être bio ou autre. On a déjà parlé de cette folie de cet étiquetage alimentaire avec le label “sans” dont le seul objectif est de déclencher un effet de signal qui se produit quand un acheteur reçoit un message implicite à partir d’un indice explicite. En affichant un label “Sans”, le produit averti implicitement que la substance est mauvaise en évitant de fournir des preuves.

Une certification sans aucune valeur scientifique

Si le Detox Project propose une certification basée sur les résidus, BioChecked est plus radical en offrant une certification de tolérance zéro. Vu la popularité du glyphosate dans le monde, les demandeurs de certificats devront passer pas mal de nuits blanches pour trouver 0,0 % de glyphosate et tout ça pour rien du tout puisque la toxicité du glyphosate est très faible pour l’homme.

Le label sans glyphosate de BioChecked

Le label sans glyphosate de BioChecked

Mais on ne peut pas blâmer entièrement les fournisseurs de ces certifications, car Detox Projet a lancé le label Sans glyphosate, car il avait reçu près de 3 000 mails de vendeurs et de producteurs. Ces derniers savent qu’en mettant un bout de papier sur leur produit, ils pourront doubler leurs marges bénéficiaires en offrant une image de sécurité inexistante à leurs consommateurs.

Des pompiers pyromanes

Toutefois, comme ces fournisseurs font partie de l’immense nébuleuse du bio qui matraque sur les dangers du gluten, des OGM, des pesticides à longueur de journée, on peut dire qu’ils créent artificiellement une demande via la peur de la même manière qu’un complotiste comme Alex Jones vend des produits en disant tout et n’importe quoi.

Tout ce qui compte est de déclencher une peur primale pour convaincre le consommateur qu’un produit avec des dizaines de certifications “Sans” sera bon pour lui alors que le seul allègement sera celui de son portefeuille. Dans certains cas, les produits bio sont 47 % plus chers que leurs homologues conventionnels, mais dans d’autres cas, ils sont moins chers.5 Toutefois, si on inclut les couts de certification dans ces produits alors le prix crève le plafond. Et pour comparer les effets des produits bio avec les conventionnels, on peut citer cette phrase limpide de la FSA en 2009, l’agence anglaise de la sécurité alimentaire : Il n’y a pas de preuve de différence en matière de qualité nutritive entre les aliments issus de l’agriculture biologique et ceux provenant de l’agriculture conventionnelle.6

Pour le moment, BioChecked fournit des certifications “sans glyphosate” à des entreprises comme Heavenly Organics qui vous propose donc du miel sans glyphosate. Ce miel est également sans OGM, sans antibiotique et même kasher.

Un miel avec le label "Sans glyphosate"

Un miel avec le label “Sans glyphosate”

Un miel avec le label "Sans glyphosate"

On ignore le prix de la certification du Sans glyphosate de BioChecked, mais on peut penser que c’est bien plus cher que le Detox Project puisqu’il garantit une tolérance zéro. Mais le plus désespérant est que sur tous ces sites et services qui vous proposent de manger sain en protégeant l’environnement, le consensus scientifique sur glyphosate est totalement absent comme s’il existait dans un monde parallèle et que les producteurs et consommateurs bio vivaient dans une espèce de bulle hors de l’espace-temps de la vraie réalité de tous les jours.

Correction du 02/12/2017 : Nous avions fait une erreur sur la mesure proposée par Detox Project, il s’agissait de PPB (partie par milliard) et non PPM (partie par million).

Sources

2.
Glyphosate Free CertifiedTM. biochecked.com. http://biochecked.com/glyphosate-free-certified/.
3.
Glyphosate testing and certification on the rise as health concerns mount. non-gmoreport.com. http://non-gmoreport.com/articles/glyphosate-testing-certification-rise-health-concerns-mount/.
5.
The cost of organic food A new Consumer Reports study reveals how much more you’ll pay. Hint: Don’t assume that organic is always pricier. consumerreports.org. https://www.consumerreports.org/cro/news/2015/03/cost-of-organic-food/index.htm.
6.
Dangour A, Dodhia S, Hayter A, Allen E, Lock K, Uauy R. Nutritional quality of organic foods: a systematic review. Am J Clin Nutr. 2009;90(3):680-685. [PubMed]
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d’emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l’actualité scientifique et celle de la santé.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    le site de Detox Project parle de 200ppb et non 200ppm, n’y a-t-il pas une erreur d’unité dans vos calculs (200ppb fait 0.2mg/kg) ?
    https://detoxproject.org/glyphosate-residue-free/verification-faqs/,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG