Le petit lémurien aux énormes testicules



Le , un petit lémurien découvert en 2005, possède les plus gros testicules de tous les primates connus.

Oh ! Mon Dieu ! Comment peuvent-ils marcher et grimper sans faire rebondir ces « choses » dans chaque branche s’est demandée Johanna Rode-Margono lorsqu’elle a vu ces énormes testicules de ce petit lémurien. Et il semble qu’ils ne peuvent pas, car leurs testicules se cognent à chaque saut dans une branche et raclent la terre lorsqu’ils marchent. D’un poids de 300 grammes, ce lémurien Mirza Zaza fait la taille d’un écureuil et en comparaison de cette taille, il possède les plus gros testicules du monde des primates. Si des humains avaient la même taille de testicules, elles ressembleraient à des grappes de raisin selon Rode-Margono qui travaille à l’Oxford Brookes University.

Le piège par des bananes

On connaissait très peu de choses sur ce lémurien qu’on a découvert seulement en 2005. C’est pourquoi l’équipe de Rode-Margono est partie les étudier dans leur habitat naturel dans la forêt Ankarafa de . Pour comprendre leur comportement, les chercheurs ont utilisé des bananes pour attirer 8 animaux afin de les équiper avec des colliers de traçage. Cela a permis de suivre l’activité de ces lémuriens nocturnes pendant 3 mois et de les capturer de nouveau. Ils ont analysé la taille de leur corps et de leurs testicules au fil du temps en suggérant que la saison de reproduction allait de juillet à aout.

Et ces testicules gigantesques ont préservé leur taille ce qui a surpris l’équipe. La plupart des lémuriens, qu’on trouve uniquement à Madagascar, ont des saisons d’accouplement bien définies. Ils ont des portées à plusieurs reprises lorsque la nourriture est facilement disponible. Pendant la saison de reproduction, les testicules des autres types de lémuriens grossissaient parce qu’ils étaient gorgés de sperme, mais elles retournaient à leur taille normale par la suite. Mais la taille inchangée des testicules du Mirza Zaza suggère que ces lémuriens s’accouplent autant qu’ils puissent et lorsqu’ils le peuvent. [pullquote]Les mâles s’accouplent avec autant de femelles qu’ils peuvent trouver[/pullquote] selon Rode-Margono. Leur escapade nocturne est très mystérieuse, car les chercheurs n’ont pu trouver qu’un seul couple en copulation même s’ils les ont détectés à 3 reprises.

Un appétit sexuel hors norme

mirza-zaza-lemurien-grosse-testicule_1

La disponibilité de la nourriture permet à cette espèce d’éviter la saison habituelle de la reproduction selon Rode-Margono. Le climat unique de la région de Sahamalaza, qui est un mélange de la forêt pluviale dans le nord et des forêts de conifères dans le sud, permet à de nombreux arbres de garder leurs feuilles pendant toute l’année. Cela signifie que la disponibilité de la nourriture permet un cycle sexuel sans aucune limite.

Mais même une copulation constante ne va pas sauver ces lémuriens de l’extinction. Les lémuriens sont l’une des espèces les plus menacées sur la planète et on estime que 90 % des espèces sont en voie de disparition et cela inclut le Mirza Zaza. Leur habitat dans la foret disparait à cause de la culture sur brulis et le trafic de bois précieux illégal. Aujourd’hui, il ne reste que 10 % des Mirza Zaza selon Rode-Margono. Elle estime qu’il reste moins de 17 000 individus et on a besoin de plus de recherches pour alerter l’opinion publique pour les protéger. Elle a ajouté : Les énormes testicules de ces lémuriens sembleront drôles à de nombreuses personnes, mais pour nous, c’est un moyen d’attirer l’attention sur la conservation de cette espèce.

Source

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *