Exxon connaissait le réchauffement climatique depuis 40 ans

Une nouvelle enquête montre que la compagnie Exxon connaissait le réchauffement climatique avant tout le monde et qu’il a dépensé des millions de dollars pour la désinformation.



connaissait le dès le début de 1977, soit 11 ans avant que le changement climatique devienne un problème public. C’est les résultats d’une enquête menée par InsideClimate News. Malgré cette connaissance du danger, Exxon a nié le réchauffement climatique pendant des années et il a même propagé des campagnes de désinformation. Il a utilisé les mêmes techniques que les entreprises de tabac pour cacher les dangers de la cigarette. Les 2 industries savaient que leurs produits ne pourraient pas rester profitables une fois que le monde connaitrait les risques. Et ils ont donc sciemment désinformé le public pour que celui-ci connaisse le problème le plus tard possible.

Mais les experts ne sont pas surpris par les tactiques d’Exxon. Il est impossible d’envisager qu’ils n’aient pas connu le réchauffement climatique selon Naomi Oreskes, une historienne scientifique à l’université d’Harvard. Non seulement Exxon connaissait la science du réchauffement climatique, mais il était totalement engagé dans ce domaine. De 1970 à 1980, il a utilisé les meilleurs scientifiques pour étudier le problème et il a lancé sa propre recherche qui a mesuré le dioxyde de carbone de manière empirique et il a construit des modèles climatiques très rigoureux. Exxon a même dépensé 1 million de dollars sur un projet pour déterminer l’absorption du CO2 par les océans. C’était l’une des plus grandes questions scientifiques de cette époque et cela signifie qu’Exxon menait des recherches très en avance sur son temps.

Dans leur enquête qui a duré 8 mois, les reporters d’InsideClimate News ont interviewé d’anciens employés d’Exxon, des scientifiques, des officiels fédéraux et ils ont analysé des centaines de pages de documents internes. Ils ont trouvé qu’Exxon connaissait le réchauffement climatique dès 1977 lorsque son principal scientifique, James Black, a publié un message sobre : En premier lieu, il y a un consensus scientifique sur le fait que l’humanité influence le changement climatique via le dioxyde de carbone qui provient des énergies fossiles. Ce message était à destination du comité de gestion d’Exxon. Un an plus tard, ce chercheur a averti Exxon que le doublement des gaz de CO2 allait augmenter la température globale de 2 à 3 degrés Celsius et qu’il y avait un consensus scientifique sur ce réchauffement climatique. De plus, James Black a ajouté que l’humanité avait une fenêtre de 5 à 10 ans avant de prendre des décisions difficiles sur les stratégies énergétiques. En d’autres termes, Exxon avait besoin d’agir immédiatement. C’était en 1978.

Mais Exxon Mobil a désapprouvé ses déclarations en estimant que les conclusions étaient trop hâtives. Selon Allan Jeffer, porte-parole d’Exxon Mobile : Nous ne sommes pas arrivés à ces conclusions et nous n’avons pas essayé de les étouffer. La chose qui me choque le plus est que nous disons depuis des années que nous sommes impliqués dans le changement climatique. Ces reporters ont mis la main sur des documents internes et ils ont en fait une sorte de scandale mondial à cause des termes et des matériaux utilisés dans ces documents.

Une chose est certaine : En juin 1988, James Hansen, un scientifique de la NASA, a déclaré au Congrès que la planète se réchauffe. Mais même à cette époque, Exxon a continué de marteler que cette science était controversée. De plus, les experts affirment qu’Exxon est devenu un champion des campagnes pour jeter la confusion. En 1987, Exxon a crée la Global Climate Coalition qui a été démantelée en 2002. Cette prétendue coalition voulait critiquer la base scientifique du réchauffement climatique. Cette coalition a aussi incité les États-Unis à ne pas signer le traité international sur le climat qu’on connait comme le protocole de Kyoto en 1998. La tactique d’Exxon a bloqué les États-Unis, mais également d’autres pays comme la Chine et l’Inde à ne pas signer ce protocole.

Et ce n’est que la face immergée de l’iceberg. Exxon était présent partout pour la désinformation. L’été dernier, l’Union of Concerned Scientists (un syndicat) a lancé une enquête similaire à celle d’InsideClimate News. Cette enquête est connue comme la Climate Deception Dossiers (en PDF). Selon le président de ce syndicat, Kenneth Kimmel, ce rapport contient un mémo d’une coalition d’entreprises d’énergies fossiles où on apprend que ces compagnies se sont entendues pour lancer de vastes campagnes de communication pour semer le doute. On a même une citation d’une des entreprises : Nous aurons gagné quand le citoyen lambda aura des doutes sur le réchauffement climatique. Il est difficile d’être plus clair.

Depuis cette époque, Exxon a dépensé près de 30 millions de dollars dans des Think Tanks qui promeuvent le déni du réchauffement climatique selon Greenpace. Même si les experts ne peuvent pas quantifier les dommages provoqués par la désinformation d’Exxon, on peut être sûr que nous avons perdu beaucoup de terrain selon Kimmell. La moitié des gaz à effet de serre ont été relâchés dans l’atmosphère après 1988. Je pense que les entreprises d’énergie fossile sont sur la ligne de front sur le changement climatique. Elles faisaient partie de la solution plutôt que du problème et nous aurions pu faire beaucoup de progrès et à la place, nous avons doublé nos émissions de gaz à effet de serre.

Les experts s’accordent aussi que les dommages sont gigantesques. Et ils comparent les mensonges d’Exxon à ceux de l’industrie du tabac. Je pense qu’il y de nombreux parallèles selon Kimmer. Les fabricants de tabac et Exxon ont montré des doutes sur les preuves scientifiques concernant le danger et ils ont utilisé les mêmes techniques de communication. Cependant, les entreprises de tabac menacent la santé humaine tandis que les entreprises d’énergies fossiles menacent la santé de toute la planète. C’est un dommage qui est global à tous les niveaux.

Pour le prouver, Bob Ward qui travaille à la Royal Academy a envoyé une lettre à Exxon en 2006. Ce chercheur a démontré que les affirmations d’Exxon sur le réchauffement climatique étaient fausses et malhonnêtes et qu’une enquête approfondie était nécessaire. L’expérience avec l’industrie du tabac a été l’une des pires de notre époque. Ces raisons soulignent la responsabilité des entreprises d’énergies fossiles qui doivent prendre des engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en payant les couts de leurs campagnes de désinformation. Mais comme d’habitude, Exxon nie tout en bloc. Exxon nie la validité de l’enquête et ils les rejettent dans leur intégralité. Intéressant, car c’est la même phrase qui a été employée par Exxon pour nier les accusations de Bob Ward il y a presque une décennie.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *