Une nouvelle méthode de cryptage utilise une croissance bactérienne simulée basée sur des conditions initiales spécifiques pour former des motifs correspondant à des lettres


  • FrançaisFrançais



  • D’une boîte de Cracker Jack au Da Vinci Code, tout le monde aime déchiffrer des messages secrets. Mais les ingénieurs biomédicaux de l’Université Duke ont pris l’anneau décodeur à un endroit où il n’a jamais été auparavant – les modèles créés par les colonies bactériennes.

    Selon les conditions initiales utilisées, telles que les niveaux de nutriments et les contraintes d’espace, les bactéries ont tendance à se développer de manière spécifique. Les chercheurs ont créé une colonie bactérienne virtuelle, puis ont contrôlé les conditions de croissance ainsi que le nombre et la taille des points bactériens simulés pour créer un alphabet complet basé sur l’apparence des colonies après avoir rempli une boîte de Pétri virtuelle. Ils appellent ce schéma de codage emorfi.

    L’encodage n’est pas univoque, car le motif simulé final correspondant à chaque lettre n’est pas exactement le même à chaque fois. Cependant, les chercheurs ont découvert qu’un programme d’apprentissage automatique pouvait apprendre à les distinguer pour reconnaître la lettre voulue.

    « Un ami peut voir de nombreuses images de moi au fil du temps, mais aucune d’entre elles ne sera exactement la même », a expliqué Lingchong You, professeur de génie biomédical à Duke. « Mais si les images renforcent toutes systématiquement ce à quoi je ressemble généralement, l’ami pourra me reconnaître même s’il voit une photo de moi qu’il n’a jamais vue auparavant. »

    Pour crypter les vrais messages, l’encodeur finit par créer un film d’une série de motifs, chacun correspondant à une lettre différente. Bien qu’ils puissent ressembler à un œil non averti, l’algorithme informatique peut les distinguer. Tant que le récepteur connaît l’ensemble des conditions initiales qui ont conduit à leur création, un intrus ne devrait pas être en mesure de déchiffrer le code sans sa propre IA puissante.

    Essayez vous-même le chiffrement. Vous pouvez taper n’importe quoi, de votre nom à l’adresse de Gettysburg, ou même le classique de Noël, « Assurez-vous de boire votre Ovaltine »:

    https://www.patternencoder.com/

    Cette recherche a été soutenue par la National Science Foundation (MCB-1937259), l’Office of Naval Research (N00014-20-1-2121), la David and Lucile Packard Foundation et le programme Google Cloud Research Credits.

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par université de Duke. Original écrit par Ken Kingery. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *