Une intelligence artificielle pour lutter contre la pollution en Chine



Des chercheurs d’IBM proposent une qui peut prédire la qualité de l’air sur une période de 72 heures dans la ville de Pékin en . L’intelligence artificielle peut aider à réduire les pollutions des grandes villes.

Une intelligence artificielle qui peut prédire la qualité de l’air sur 72 heures

IBM teste une nouvelle méthode pour réduire la en Chine avec l’intelligence artificielle. Pékin, comme de nombreuses villes en Chine, est entouré par des usines, fonctionnant au charbon, qui émettent des particules nocives. Mais la dépend de plusieurs facteurs tels que l’activité industrielle, la congestion du trafic routier et d’autres conditions climatiques. Les chercheurs d’IBM testent une intelligence artificielle qui est capable de prédire le taux de de l’air dans différentes parties de Pékin dans une période de 72 heures. L’IA utilise des données provenant de nombreuses sources et c’est un véritable défi d’avoir une analyse cohérente. L’intelligence artificielle peut ensuite fournir des recommandations pour réduire la à un niveau acceptable. Par exemple, on peut fermer temporairement des usines ou limiter le nombre de voitures sur la route. Une intelligence artificielle similaire est déployée dans une autre ville dans la région de Hebei.

Nous avons construit un prototype qui est capable de proposer des prévisions de grande précision sur la qualité de l’air avec une fréquence de 72 heures à l’avance selon Xiaowei Shen, directeur de la recherche d’IBM en Chine. Nos chercheurs sont en train d’améliorer cette IA pour fournir une prédiction sur le moyen et long terme (jusqu’à 10 jours) tout en proposant des informations pour pister les sources les plus polluantes. L’intelligence artificielle va utiliser des conditions de type SI et DONC pour déterminer les mesures à adopter.

Le projet Green Horizon

Le projet qui s’appelle Green Horizon est un exemple de l’expertise d’IBM dans l’utilisation du Machine Learning pour créer un concept appelé informatique cognitive. Le projet peut être également déployé dans d’autres pays qui sont concernés par la pollution. IBM promeut actuellement l’intelligence artificielle dans de nombreuses industries allant de la santé jusqu’au service de consulting. L’informatique cognitive utilise le traitement naturel du langage avec les techniques de statistique qui ont été développés avec l’intelligence artificielle Watson. Watson est célèbre pour avoir terminé le jeu Jeopardy!.

La prévision de la pollution est un sacré défi. IBM utilise des données fournies par le Beijing Environmental Protection Bureau pour peaufiner ses modèles. Shen a déclaré que les prévisions possèdent une précision au kilomètre et elles sont plus précises de 30 % par rapport aux techniques conventionnelles. L’intelligence artificielle utilise le Machine Learning adaptatif pour déterminer la meilleure combinaison de modèles à utiliser. La pollution est un problème de santé publique en Chine puisqu’elle provoque près de 1 million de morts chaque année selon une étude par des chercheurs de l’université de Californie. La pollution est aussi au centre de nombreux débats publics et politiques.

La Chine s’est engagée à améliorer la qualité de l’air de 10 % à l’horizon 2017 via l’Airborne Pollution Prevention and Control Action Plan. En avril 2015, une analyse de 360 villes chinoises par l’organisation Greenpeace a prouvé que 351 villes avaient des niveaux de pollution qui étaient supérieurs aux normes chinoises sur la qualité de l’air. Même si la Chine a fait des progrès durant ces 12 derniers mois, la quantité de particules aériennes nocives est encore 2 fois et demie supérieure aux normes préconisées par l’OMS.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

2 réponses

  1. à lire dit :

    oui mais il faut faire vite pour enrayer la pollution

  1. 9 mai 2019

    […] Intégralité de l’article […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *