Une intelligence artificielle a failli gagner un prix littéraire

Une intelligence artificielle a écrit une nouvelle et elle a passé le premier round dans un concours littéraire au Japon.


Une intelligence artificielle a écrit une nouvelle pour un concours littéraire et elle a failli gagner le premier prix

De nombreuses personnes craignent que les robots et l’ vont les remplacer au travail. Mais personne n’avait mentionné que l’intelligence artificielle pourrait remplacer les écrivains. Et pourtant, une japonaise a co-écrit une petite nouvelle qui a passé la première analyse dans un concours littéraire national. L’intelligence artificielle n’a pas gagné le prix, mais ce n’est que partie remise.

L’intelligence artificielle à l’assaut des écrivains

La nouvelle s’intitule Konpyuta ga shosetsu wo kaku hi (le jour où une machine a écrit une nouvelle). La méta-narration n’était pas suffisante pour gagner le premier prix au Nikkei Hoshi Shinichi Literary Award, mais c’était proche. Officiellement, la nouvelle a été écrite par l’équipe d’humains qui a développé cette intelligence artificielle. Hitoshi Matsubara et son équipe à la Future University Hakodate au Japon ont sélectionné les mots et les phrases, configuré quelques paramètres et ils ont demandé à l’intelligence artificielle d’écrire tout le reste. Et la nouvelle a passé le premier round en dépit d’un test en aveugle qui empêchait les juges de savoir qu’une nouvelle était écrite par un non-humain.

Un concours littéraire ouvert aux candidats non humains

Depuis quelques années, le Hoshi Shinichi Literary Award est ouvert aux candidats non humains (l’intelligence artificielle). Mais cette année est la première où le comité a reçu des contributions par des IA. Sur les 1 450 propositions, il y avait 11 nouvelles qui étaient écrites partiellement par des non-humains. Satoshi Hase, qui fait partie du comité du concours, a déclaré : C’était surprenant ! La nouvelle était parfaitement structurée, aucune faute, une bonne fluidité, mais il y a quelques problèmes, notamment la description du personnage.

Le plus grand obstacle de l’intelligence artificielle sera d’imiter l’humanité (le sentiment). Si les IA ne ressemblent pas aux humains incluant dans leurs défauts, alors les humains auront dû mal à les accepter (déjà qu’ils ont dû mal à se supporter entre humains). Et cet obstacle a fait que l’intelligence artificielle ne comprend pas l’importance d’un personnage dans un roman. Pour une IA, tous les aspects du roman se valent et elle a dû mal à comprendre pourquoi le personnage serait le plus important juste parce que c’est un humain.

Source : The Japan News

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *