Une coopération intelligente pour fournir des services de surveillance et d’épidémie dans les villes intelligentes


  • FrançaisFrançais



  • Le potentiel des véhicules aériens sans pilote (UAV) pour fournir un environnement sûr et des services de prévention des épidémies aux personnes est énorme. Ce potentiel a été exploité par les scientifiques de l’Université nationale d’Incheon pour concevoir une infrastructure coopérative pour les opérations aériennes et terrestres assistées par intelligence artificielle à l’aide de drones et de robots mobiles. Cette infrastructure peut fournir des activités de surveillance et de prévention des épidémies aux villes intelligentes.

    Les robots mobiles et les véhicules aériens sans pilote (UAV) suscitent beaucoup d’intérêt ces derniers temps, principalement parce que ces technologies ont le potentiel de nous offrir d’immenses avantages. Avec l’essor de la technologie 5G, on s’attend à ce que les drones ou les drones et les robots mobiles fournissent efficacement et en toute sécurité une large gamme de services dans les villes intelligentes, y compris la surveillance et la prévention des épidémies. Il est maintenant bien établi que les robots peuvent être déployés dans divers environnements pour effectuer des activités telles que des opérations de surveillance et de sauvetage. Mais jusqu’à présent, toutes ces opérations ont été indépendantes les unes des autres, travaillant souvent en parallèle. Pour réaliser le plein potentiel des UAV et des robots mobiles, nous devons utiliser ces technologies ensemble afin qu’elles puissent se soutenir mutuellement et augmenter leurs fonctions mutuelles.

    À cette fin, une équipe de chercheurs dirigée par le professeur agrégé Hyunbum Kim de l’Université nationale d’Incheon, en Corée du Sud, a conçu une infrastructure coopérative assistée par intelligence artificielle (IA) pour les drones et les robots mobiles. Dans un article publié dans le volume 36 numéro 3 de Réseau IEEE le 13 juillet 2022, les chercheurs décrivent l’ensemble de la structure qui peut utiliser des drones et des robots mobiles dans les zones publiques et privées pour de multiples opérations comme les patrouilles, la détection et le sauvetage des accidents et la prévention des épidémies. Selon le Dr Kim, « Il est essentiel d’examiner ensemble la surveillance et la propagation épidémique sans précédent telle que COVID-19. C’est pourquoi nous avons conçu le système de nouvelle génération pour se concentrer sur la surveillance aérienne-sol et la prévention des épidémies soutenues par des robots mobiles intelligents et des drones. »

    Le système conçu par l’équipe est composé de deux sous-systèmes, un pour les espaces publics et un pour les espaces privés. Les deux systèmes comprennent un centre d’administration centralisé (CAC). Le CAC est connecté à diverses stations de rendez-vous unifiées (URS) situées dans des zones publiques. Ces URS sont l’endroit où les UAV et les robots mobiles reçoivent le réapprovisionnement et partagent les données. Les robots mobiles sont également équipés d’installations de recharge pour recharger les drones à quai aéroportés. Le système public vise à patrouiller dans les espaces publics, à détecter les accidents et les calamités, à fournir une aide et à effectuer des activités de prévention des épidémies comme le transport de matériel médical. Le système privé peut fournir des livraisons médicales rapides et des tests de dépistage à domicile.

    Mais qu’en est-il de la vie privée sous une telle surveillance ? Le Dr Kim apaise les inquiétudes en disant : « La confidentialité est en effet une préoccupation majeure pour tout mécanisme de surveillance. Par conséquent, nous avons créé différents paramètres de confidentialité pour différents systèmes. Pour le système public, il existe des zones restreintes où seuls les drones publics autorisés peuvent entrer. système privé, il existe des zones privées permanentes où aucun UAV ne peut entrer sauf en cas d’urgence et des zones d’accès temporaires où les UAV autorisés peuvent entrer avec l’autorisation légale des propriétaires.

    Les auteurs sont optimistes quant au potentiel de cette infrastructure pour améliorer la vie des gens. Le système peut fournir une vaste gamme de services, de la détection et de la prévention d’une terreur potentielle dans les espaces publics à la détection et l’extinction des incendies dans les maisons privées. En effet, deux valent mieux qu’un et nous avons hâte de vivre dans cet avenir coopératif et optimiste !

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Université nationale d’Incheon. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.