Découverte d’un crâne de mammouth parfaitement préservé

Des chercheurs ont découvert un crâne de mammouth parfaitement préservé sur les îles Channel dans l’Etat de California. Et sa découverte soulève des questions.


Des chercheurs ont découvert un crâne de mammouth parfaitement préservé sur les îles Channel dans l'Etat de California. Et sa découverte soulève des questions.
Crédit : NPS

La semaine dernière, une équipe de scientifiques a découvert un d’un crâne de parfaitement préservé sur les rives de l’île Santa Rosa qui fait partie des îles Channel situées dans l’Etat de Californie. L’équipe, constituée de Don Morris, archéologue à la retraite, Justin Wilkins, paléontologue du Site Mammoth et Monica Bugbee, estime que la découverte est intéressante et intrigante.

Ce crâne de mammouth est vraiment très rare et il peut révéler une importance scientifique majeure puisqu’il se trouve dans ces iles en même que les humains selon Wilkins. Les géologues de l’U.S. Geological Survey (USGS) ont daté les échantillons de charbon à proximité du spécimen à environ 13 000 ans. Cette datation correspond avec l’époque de l’homme d’Arlington qui concerne les restes de squelettes humains les plus anciens en Amérique du Nord. On avait également découvert ces restes sur l’île Santa Rosa.

De plus, ce crâne de mammouth possède une taille inhabituelle. Il n’est pas suffisamment large pour être classé comme un mammouth colombien et il n’est pas suffisamment petit pour être un mammouth nain. Les scientifiques estiment qu’il pourrait être un jeune mammouth colombien ou une autre espèce de taille intermédiaire.

Des chercheurs ont découvert un crâne de mammouth parfaitement préservé sur les îles Channel dans l'Etat de California. Et sa découverte soulève des questions.

Crédit : Brent Sumner

Les mammouths ont parcouru l’Amérique du Nord il y a 2 millions d’années avec l’espèce colombienne qui est apparue il y a 1 million d’années. On estime que les mammouths colombiens ont migré vers les îles Channel pendant les 2 ères glaciaires quand les niveaux de la mer étaient plus bas et que l’île était plus proche du continent. Au fil du temps, les descendants des migrants ont évolué avec une baisse de la hauteur en passant de 4,2 mètres à 1,8 mètre. Ces descendants sont devenus une espèce endémique appelée comme le mammouth nain (Mammuthus exilis).

L’équipe est particulièrement intriguée par les défenses du mammouth. La défense droite dépasse de 1,4 mètre avec un revêtement caractéristique d’un mammifère plus ancien tandis que la défense gauche, beaucoup plus courte, semble appartenir à un adolescent. L’étude de la quantité, de l’espace et de l’épaisseur de l’email permettra aux scientifiques de dater ce fossile à environ 2 ans autour sa mort. Cela permettra de clarifier si c’est un mammouth colombien, nain ou plus probablement une espèce intermédiaire. Les scientifiques ont décidé d’appeler ce mammouth comme Larry en hommage à Larry Agenbroad, un paléontologue réputé qui avait dirigé le Mammoth Site et qui était considéré comme l’un des plus grands experts mondiaux sur les mammouths.

Source : National Park Service

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *