« Razana », un crocodile géant avec des dents de T. Rex à Madagascar

Les paléontologues rapportent la découverte de Razana (Razanandrongobe sakalavae), un crocodile géant du Jurassique avec des dents de la taille d’un T. Rex.


Une représentation paléoartistique de Razanandrongobe sakalavae alias Razana qui se repait d'une carcasse de sauropode dans le Milieu du Jurassique à Madagascar. Contrairement à nos crocodiles modernes, ce prédateur terrestre avait un crâne profond et il marchait sur des membres érigés - Crédit : Fabio Manucci
Une représentation paléoartistique de Razanandrongobe sakalavae alias Razana qui se repait d'une carcasse de sauropode dans le Milieu du Jurassique à Madagascar. Contrairement à nos crocodiles modernes, ce prédateur terrestre avait un crâne profond et il marchait sur des membres érigés - Crédit : Fabio Manucci

On connait peu de choses sur l’origine et l’évolution précoce du qui est un animal datant de la période du . Mais de nouvelles recherches sur les fossiles de , publiées dans la revue Peerj, par des paléontologues italiens et français, commencent à combler les lacunes dans une lignée s’étalant sur 1 million d’années.

Des mâchoires profondes et massives avec des dents énormes. Ces dents avaient une taille et une forme similaire à celles d’un T. Rex et elles suggèrent que ces animaux se nourrissaient de tissus durs tels que l’os et le tendon. Le nom complet de ce prédateur crocodyliforme (surnommé ) est qui signifie ancêtre géant des lézards de la région de Sakalava.

Une combinaison des caractéristiques anatomiques identifie clairement ce taxon comme un Notosuchia du Jurassique. Il est proche des Baurusuchidae et des Sebecidae sud-américains. Ces derniers étaient des prédateurs très spécialisés dans les caractéristiques terrestres. Ils étaient donc différents des crocodiles modernes avec un crâne profond et des membres puissants. Comme ces gigantesques crocodiles du Crétacé, « Razana » pouvait surpasser les dinosaures théropodes dans la chaîne alimentaire selon Cristiano Dal Sasso du Musée d’histoire naturelle de Milan.

Une représentation paléoartistique de la tête de Razanandrongobe sakalavae alias Razana découvert à Madagascar - Fabio Manucci

Une représentation paléoartistique de la tête de Razanandrongobe sakalavae alias Razana découvert à Madagascar – Fabio Manucci

Razanandrongobe sakalavae est de loin le plus ancien et probablement le plus grand représentant de Notosuchia. Cela permettant de documenter l’un des premiers événements sur l’augmentation exacerbée de la taille du corps dans l’histoire évolutive de ce groupe. Sa localisation géographique pendant la période où Madagascar se sépare des autres masses terrestres est fortement suggérée par une lignée endémique. Dans le même temps, elle confirme un autre signal que le Notosuchia est originaire du sud du Gondwana selon la co-auteure Simone Maganuco.

Source : Peerj (http://dx.doi.org/10.7717/peerj.3481)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 4,67 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *