mardi , 12 décembre 2017

L’ADN éclaire l’histoire du Tigre à dents de sabre

Les chercheurs ont utilisé l’ADN ancien de 2 Tigres à dents de sabre pour comprendre leur histoire. Il s’avère que les Tigres à dents de sabre ont partagé un ancêtre avec les chats modernes il y a environ 20 millions d’années. De plus, les différences entre les 2 spécimens sont plus importantes que celle qui sépare les chats par rapport aux tigres actuels.


L’ADN éclaire l’histoire du Tigre à dents de sabre
Une illustration de l'Homotherium - Crédit : Binia De Cahsan
Les chercheurs, qui ont analysé les génomes mitochondriaux, à partir d’échantillons anciens représentant 2 espèces de Tigre à dents de sabre permettent de comprendre l’histoire de ces animaux au cours des 50 000 dernières années. Les données suggèrent que les Tigres à dents de sabre ont partagé un ancêtre commun avec toutes les espèces vivantes ressemblant à des chats il y a environ 20 millions d’années. Les 2 espèces de Tigre à dents de sabre se sont séparé les unes des autres il y a environ 18 millions d’années.1

C’est fou de voir que ces 2 Tigres à dents de sabre sont plus éloignés l’un de l’autre que les tigres actuels par rapport aux chats domestiques selon Johanna Paijmans de l’université de Potsdam en Allemagne. Paijmans et ses collègues ont reconstitué les génomes mitochondriaux à partir d’échantillons d’ADN ancien représentant 3 Homotherium d’Europe et d’Amérique du Nord et un spécimen de Smilodon d’Amérique du Sud. L’un des spécimens d’Homotherium étudiés est un fossile unique sous la forme d’une mandibule de 28 000 ans récupérée de la mer du Nord.

Cette découverte était spéciale, car Homotherium est généralement considéré comme éteint en Europe il y a environ 300 000 ans, donc ce spécimen est plus jeune de 200 000 ans que l’Homotherium le plus récent en Europe selon Paijmans.

Un fossile de l'Homotherium découvert en Mer du Nord - Crédit : Natural History Museum Rotterdam

Un fossile de l’Homotherium découvert en Mer du Nord – Crédit : Natural History Museum Rotterdam

Les nouvelles preuves d’ADN ont confirmé que ce spécimen étonnamment jeune appartenait bien à un Homotherium. La découverte suggère que les Tigres à dents de sabre ont continué à vivre en Europe beaucoup plus récemment que les scientifiques pensaient auparavant. Quand les premiers humains anatomiquement modernes ont migré vers l’Europe, il y avait peut-être un tigre à dents de sabre qui les attendait selon Paijmans.

Une illustration de l'Homotherium - Crédit : Binia De Cahsan

Une illustration de l’Homotherium – Crédit : Binia De Cahsan

La découverte soulève de nouvelles questions sur comment et pourquoi les Tigres à dents de sabre ont disparu. Paijmans estime que les chercheurs veulent étudier l’ADN d’autres échantillons de Tigre à dents de sabre. Même si c’est techniquement plus difficile, ils espèrent également récupérer et analyser l’ADN de spécimens beaucoup plus âgés d’Homotherium.

Sources

1.
Evolutionary History of Saber-Toothed Cats Based on Ancient Mitogenomics. Current Biology. http://dx.doi.org/10.1016/j.cub.2017.09.033.
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d’emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l’actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG