Découverte d’une baleine à quatre pattes au Pérou

Les chercheurs rapportent la découverte d’une baleine à quatre pattes. Un ancêtre de nos baleines qui pouvait marcher sur la terre ferme.


Les chercheurs rapportent la découverte d'une baleine à quatre pattes. Un ancêtre de nos baleines qui pouvait marcher sur la terre ferme.
Cette illustration montre une reconstitution artistique de deux individus de Peregocetus, l'un se tenant le long de la côte rocheuse du Pérou et l'autre s'attaquant à un poisson sparidien. La présence d'un lobe de queue reste hypothétique - Crédit : A. Gennari

Les cétacés, groupe comprenant baleines et dauphins, sont originaires d’Asie du Sud, il y a plus de 50 millions d’années, d’un petit ancêtre à quatre pattes. Des chercheurs ont annoncé la découverte d’une ancienne à quatre pattes, trouvée dans des sédiments marins vieux de 42,6 millions d’années le long de la côte du Pérou. Elle permet de mieux comprendre l’évolution et la dispersion des baleines dans le monde. Les résultats sont rapportés dans la revue Current Biology.

Des petits sabots sur cette baleine à quatre pattes

Selon les chercheurs, la présence de petits sabots au bout des doigts et des orteils de la baleine ainsi que de la morphologie de ses hanches et de ses membres suggère que cette baleine à quatre pattes pourrait marcher sur la terre ferme. D’autre part, disent-ils, les caractéristiques anatomiques de la queue et des pieds, y compris de longs appendices palmés, similaires à ceux d’une loutre, indiquent que c’était également une bonne nageuse.

Il s’agit du premier registre indiscutable d’un squelette de baleine à quatre pattes pour l’ensemble de l’océan Pacifique, probablement le plus ancien des Amériques et le plus complet en dehors de l’Inde et du Pakistan selon Olivier Lambert de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Une baleine à quatre pattes, datant de 42 millions d’années

Il y a quelques années, Mario Urbina, co-auteur du Museo de Historia Natural-UNMSM, au Pérou, a découvert une zone prometteuse pour creuser des fossiles dans le désert côtier du sud du Pérou, nommée Playa Media Luna. En 2011, une équipe internationale, comprenant des membres du Pérou, de France, d’Italie, des Pays-Bas et de Belgique, a organisé une expédition sur le terrain au cours de laquelle ils ont fouillé les restes d’une ancienne baleine qu’ils ont depuis nommée Peregocetus pacificus. Cela signifie la baleine itinérante qui a atteint le Pacifique.

Les chercheurs rapportent la découverte d'une baleine à quatre pattes. Un ancêtre de nos baleines qui pouvait marcher sur la terre ferme.

Cette figure montre les os de Peregocetus, y compris la mandibule avec les dents, l’omoplate, les vertèbres, les éléments du sternum, le bassin et les membres antérieurs et postérieurs – Crédit: G. Bianucci

Lorsque nous avons creusé autour des os affleurants, nous avons rapidement compris qu’il s’agissait du squelette d’une baleine à quatre pattes, à la fois membres antérieurs et membres postérieurs selon Lambert. À l’aide de microfossiles, les couches de sédiments dans lesquelles le squelette a été positionné datent précisément de l’Éocène moyen, il y a 42,6 millions d’années. Les détails anatomiques du squelette leur ont permis d’inférer que l’animal était capable de manoeuvrer son grand corps (jusqu’à 4 mètres de long, queue comprise), à ​​la fois sur terre et dans l’eau.

Une compréhension de l’évolution des baleines

Par exemple, les caractéristiques des vertèbres caudales (dans la queue) rappellent celles des castors et des loutres, suggérant une contribution importante de la queue lors de la nage. L’âge géologique de la nouvelle baleine à quatre pattes et sa présence le long de la côte ouest de l’Amérique du Sud confortent fortement l’hypothèse selon laquelle les cétacés primitifs ont atteint le Nouveau Monde à travers l’Atlantique Sud, de la côte ouest de l’Afrique à l’Amérique du Sud selon les chercheurs.

Baleine à quatre pattes - Les chercheurs rapportent la découverte d'une baleine à quatre pattes. Un ancêtre de nos baleines qui pouvait marcher sur la terre ferme.

Cette illustration montre une reconstitution artistique de deux individus de Peregocetus, l’un se tenant le long de la côte rocheuse du Pérou et l’autre s’attaquant à un poisson sparidien. La présence d’un lobe de queue reste hypothétique – Crédit : A. Gennari

Les baleines auraient été aidées dans leur voyage par les courants de surface ouest et par le fait qu’à l’époque, la distance entre les deux continents était la moitié de ce qu’elle est aujourd’hui. Les chercheurs suggèrent que ce n’est qu’après avoir atteint l’Amérique du Sud que les baleines amphibies ont migré vers le nord pour finalement atteindre l’Amérique du Nord.

L’équipe internationale continue d’étudier les restes d’autres baleines et dauphins du Pérou. Nous continuerons à chercher dans des endroits aux couches aussi anciennes et encore plus anciennes que celles de Playa Media Luna. Ainsi, des cétacés amphibies plus anciens pourraient être découverts à l’avenir selon Lambert.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *