Les dinosaures étaient condamnés bien avant l'impact de la météorite

Une nouvelle étude révèle que certaines espèces de dinosaures étaient déjà sur déclin des millions d’années avant l’impact de la météorite Chicxulub qui les a exterminés d’un seul coup.


Les dinosaures disparaissaient déjà bien avant l'impact de la météorite Chicxulub.

C’est une découverte majeure parce que les résultats mettent fin à un débat interminable dans la et nous permettent de comprendre les dernières années des non aviaires sur Terre. Chris Venditti, chercheur à l’université de Reading, a déclaré que le plus gros débat était de déterminer si les dinosaures avaient disparu d’un coup après l’impact de la météorite ou qu’il y avait déjà un déclin progressif.

Disparition progressive des dinosaures avant l’impact de l’astéroïde

Pour trouver ce qui s’était passé, Venditti et son équipe ont utilisé des analyses statistiques et des données sur les fossiles pour créer un arbre généalogique sur 3 principaux types de dinosaures. Les ornithischiens (herbivores à bec), les Théropodes (carnivores tels que le T.Rex) et les Sauropodes (des mangeurs de plante à long cou). Ils ont trouvé que même si les dinosaures se sont développés pendant la période du Triassic tardif il y a 220 millions d’années, certaines espèces mourraient plus rapidement par rapport au renouvellement de leurs espèces il y a 100 millions d’années. Et cette période se situe 10 millions d’années avant la météorite Chicxulub qui a frappé la terre.

Avant cette recherche, de nombreux scientifiques pensaient que les dinosaures se sont développés de manière continue. Mais cette étude suggère que ce groupe était déjà sur un déclin sur le long terme et que la météorite leur a donné le coup de grâce. Même si l’impact de l’astéroïde est toujours le meilleur candidat pour la disparition des dinosaures, il est clair qu’ils avaient déjà perdu leur place dans la position dominante de l’évolution selon Manabu Sakamoto de l’université de Reading.

Les mammifères ont profité de la disparition des dinosaures

Nos travaux sont essentiels, car ils changent notre compréhension sur ces puissantes créatures. L’apocalypse soudain a été le dernier clou sur leur cercueil, mais quelque chose se produisait déjà pour empêcher les dinosaures de renouveler leur espèce alors que les anciennes espèces disparaissaient. Quand la météorite Chicxulub a frappé la Terre il y a 66 millions d’années, elle a propulsé des millions de tonnes de poussière dans l’atmosphère en bloquant les rayons du soleil et en provoquant un refroidissement à court terme entrainant la mort de nombreuses plantes.

Mais même si la majorité des dinosaures n’ont pas pu survivre à ces changements, d’autres espèces telles que les mammifères ont réussi à survivre. L’équipe estime que la faible dominance des dinosaures avant l’impact a permis aux mammifères de supporter l’impact. Le déclin des dinosaures a dû laisser beaucoup d’espace aux mammifères qui incluent les humains. Cela a permis aux mammifères de devenir l’espèce dominante sur Terre. L’étude permet aussi de prédire les groupes d’animaux qui vivent aujourd’hui et qui sont menacés d’extinction. On peut citer les espèces qui ont dû mal à se renouveler. Cela possède de grandes implications pour notre biodiversité actuelle et future quand on regarde le taux effarant des extinctions des espèces qui sont provoquées par le réchauffement climatique de la main des hommes selon Sakamoto.

Mais une question demeure : Est-ce que cela signifie que les dinosaures auraient quand même disparu s’il n’y avait pas eu la météorite ? S’ils avaient continué sur leur trajectoire, même en l’absence de météorite, alors il n’y aurait plus eu de dinosaures en quelques millions d’années selon Venditti. Mais Stephen Brusatte, de l’université d’Edinburgh, n’est pas d’accord. Les dinosaures étaient déjà affaiblis pour endurer l’impact, mais s’il n’y avait pas eu cette roche céleste, alors je pense qu’on aurait encore des dinosaures aujourd’hui.

Source : Proceedings of the National Academy of Sciences

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *