Découverte de plumes d’oiseau datant de l’ère des dinosaures

Des plumes et du tissu préservé dans de l’ambre fournissent une nouvelle image de la présence d’oiseaux pendant le Crétacé.


Des plumes et du tissu préservé dans de l'ambre fournissent une nouvelle image de la présence d'oiseaux pendant le Crétacé.

2 petites ailes capturées dans de l’ambre datant de 99 millions d’années suggèrent qu’au milieu du , quand les dinosaures marchaient encore sur la planète, les oiseaux à plume ressemblaient déjà à nos oiseaux modernes.

Une équipe de chercheurs menés par Lida Xing, un paléontologue de la China University of Geosciences à Beijing, a fait une découverte qui est une première dans l’histoire. Un cube d’ambre de quelques centimètres, trouvé dans le nord du Myanmar, qui contient des restes partiels de 2 ailes d’. Les spécimens incluent des os, des plumes et de la peau selon une étude publiée dans Nature Communications.

Des preuves antérieures de plumage d’oiseaux du Crétacé, une période qui s’est étalée de 145 millions à 66 millions d’années, ont déjà été fournies par les impressions 2D laissées dans les roches sédimentaires et des plumes qui ont été préservées dans de l’ambre, mais on n’avait aucun indice sur les espèces d’origine. Pour la première fois, nous voyons des plumes associées avec des matériaux de squelette selon Ryan McKellar, co-auteur, qui étudie les fossiles dans l’ambre au Royal Saskatchewan Museum.

L’ambre a même préservé des marques de griffe prouvant qu’avant la mort, l’un des oiseaux s’est battu contre la résine collante qui a capturé son aile. Les plumes ont préservé leurs couleurs avec des points pâles et du marron foncé. Et sur les 2 ailes, les structures des plumes sont similaires à celles des oiseaux modernes. Les os étaient plus petits que ceux d’un colibri et leur développement n’était pas à terme. Cela suggère que les ailes appartenaient à des oiseaux de type qui venaient d’éclore. Ces oiseaux appartenaient à un groupe primitif qui avait des dents et des ailes dotées de griffes et ils se sont éteints en même temps que les dinosaures il y a 66 millions d’années.

Cependant, les plumes ressemblaient à celles des adultes et ils ne montraient aucun signe de mutation. Cela suggère qu’elles se sont développées rapidement et qu’elles ont sauté l’étape juvénile des oiseaux modernes. Ils venaient d’éclore et ils étaient déjà prêts à partir selon McKellar. C’est une découverte importante parce que désormais, on n’a plus besoin de jouer aux détectives pour reconstruire une structure en 3D à partir de fossiles en 2D.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *