Le cerveau d’un dinosaure préservé dans la roche

Un fossile permet de voir une petite partie du tissu cérébral d’un dinosaure proche de l’iguanodon.


Un fossile permet de voir une petite partie du tissu cérébral d'un dinosaure proche de l'iguanodon.
Crédit : Université de Cambridge

Il y a 10 ans, un chasseur de avait trouvé un caillou assez étrange dans le sud-est de l’Angleterre. La surface était particulière lisse avec des ondulations étranges, mais il y avait également quelques craquelures à certains endroits. Pendant la réunion de la Society for Vertebrate Paleontology, les scientifiques rapportent que c’est un endocaste qui est une impression préservée dans la roche. Et dans ce cas, cette impression est la première preuve d’un tissu cérébral fossilisé d’un . Les chercheurs estiment qu’il est proche de l’iguanodon, un dinosaure herbivore qui a vécu il y a 133 millions d’années.

Les cerveaux des humains et des oiseaux sont étroitement emballés dans la boite crânienne et leurs convolutions laissent une impression à l’intérieur de la boite. Mais les cerveaux des dinosaures et des reptiles sont plus souples, car ils sont entourés par des membranes connues comme les méninges qui protègent et supportent le cerveau. De ce fait, l’endocaste d’un dinosaure pourrait montrer ces structures et on peut le voir avec les lignes vertes dans l’image. Mais en dessous, on a également un pattern de petits capillaires et d’autres tissus corticaux qui ont été reminéralisés dans le phosphate de calcium.

Ces textures qui sont pressées contre le cerveau ne signifient pas que les dinosaures avaient de grands cerveaux. Au lieu, le dinosaure est mort avec la tête en bas et la préservation a fait le reste. Son tissu cérébral a été préservé par les eaux acides en faible oxygène qui ont durci les membranes et les tissus et cela a fourni un template pour la minéralisation. La structure du cerveau qui a été analysée avec des microscopes électroniques révèle des similarités avec les oiseaux et les crocodiles. C’est la première preuve d’un , mais maintenant qu’on sait qu’on peut trouver ce type d’endocaste, alors les chercheurs estiment qu’on pourrait trouver d’autres spécimens.

Source : Geological Society of London

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *