Découverte du Teleocrater rhadinus, le plus vieux cousin des dinosaures

Les chercheurs rapportent la découverte d’un des plus anciens cousins des dinosaures avec le Teleocrater rhadinus, un lézard d’environ 1,8 mètre.


Les chercheurs rapportent la découverte d'un des plus anciens cousins des dinosaures avec le Teleocrater rhadinus, un lézard d'environ 1,8 mètre.
Une illustration d'article du Teleocrater rhadinus - Crédit : Museo Argentino de Ciencias Naturales

Si on demande à des paléontologues les caractéristiques des plus vieux ancêtres des dinosaures, alors ils auraient parié sur une version miniature des avec des animaux carnivores et bipèdes. Mais dans la revue Nature, les scientifiques décrivent le plus ancien proche parent des dinosaures avec le .

Le plus ancien proche parent des dinosaures

Le Teleocrater possède les caractéristiques d’un qui nous incite à repenser les premières étapes de l’évolution des dinosaures selon Ken Angielczyk, conservateur adjoint au Field Museum et l’un des auteurs du papier. En fait, les plus anciens proches des parents des dinosaures ne ressemblaient pas du tout à des dinosaures.

Les chercheurs rapportent la découverte d'un des plus anciens cousins des dinosaures avec le Teleocrater rhadinus, un lézard d'environ 1,8 mètre.

Crédit : Museo Argentino de Ciencias Naturales

Tous les dinosaures sont des archosauriens, un groupe qui contient les dinos, les oiseaux et les ptérosaures (des reptiles volants) et les crocodiliens. Il y a 250 millions d’années, les se sont séparés en 2 groupes, le groupe d’oiseaux qui a évolué en dinosaures, en oiseaux et en ptérosaures et un second groupe qui a donné les crocodiles et les alligators que nous voyons aujourd’hui. Le Teleocrater rhadinus est un ancêtre du groupe d’oiseaux. On ne peut pas le considérer comme un ancêtre direct des dinosaures, mais son cousin le plus proche.

Le Teleocrater se déplaçait comme un crocodile

Mais le Teleocrater ne ressemble pas à un . En apparence, le Teleocrater ressemblait probablement aux varans. Sa longueur était de 1,8 à 3 mètres incluant son long cou et queue et il pesait de 9 à 30 kg. Sa hauteur était d’environ 60 centimètres jusqu’aux hanches. Et même si certaines de ses caractéristiques, comme les jointures des muscles de la mâchoire à l’arrière de son crâne, pourraient le classifier comme un similaire aux oiseaux et les dinos, les jointures de ses chevilles pouvaient pivoter d’un côté à l’autre en étant flexibles de haut en bas alors que ces jointures chez les dinosaures et les oiseaux peuvent uniquement se déplacer de haut en bas. Ainsi, le Teleocrater se déplaçait plus comme un crocodile plutôt que comme une autruche.

Les chercheurs rapportent la découverte d'un des plus anciens cousins des dinosaures avec le Teleocrater rhadinus, un lézard d'environ 1,8 mètre.

Crédit : Museo Argentino de Ciencias Naturales

Le fait est que le Teleocrater possède de nombreuses caractéristiques des crocodiliens nous donne une nouvelle image de l’évolution des dinosaures. Nous pensions que de nombreuses caractéristiques distinctives de la lignée des oiseaux/archosaures ont évolué rapidement par rapport à la lignée des crocodiles, car cette lignée avait des animaux comme le Marasuchus, le Dromoeron et le Lagerpeton qui étaient petits et similaires aux dinosaures selon Angielczyk. Cependant, le Teleocrater nous montre que les archosaures de la lignée des oiseaux ont hérité de nombreuses caractéristiques des crocodiles provenant de l’ancêtre commun de tous les archosauriens et que les caractéristiques de la lignée des oiseaux se sont différenciées sur une longue période de temps. Mais le Teleocrater est très important, car on peut le considérer comme l’un des liens manquants entre les dinosaures et l’ancêtre commun qu’ils partagent avec les crocodiles.

Et de la même manière que le Teleocrater remplit un manque dans le registre officiel, sa description officielle dans ce papier remplit aussi un manque dans les analyses scientifiques. En fait, on connait le Teleocrater depuis les années 1930, car il a été identifié par un paléontologue britannique appelé Alan Charig en 1950 en utilisant des fossiles des années 1930. Dans sa thèse, Charig l’a identifié comme les fossiles d’un ancien animal similaire au lézard qu’il a appelé comme le Teleocrater, mais la compréhension de l’évolution des dinosaures de cette époque ne permettait pas de reconnaitre la connexion avec les dinosaures. Et le Teleocrater est resté un mystère pendant longtemps jusqu’à ce que Angielczyk découvre de nouveaux spécimens en Tanzanie.

Source : Nature (http://dx.doi.org/10.1038/nature22037)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *