vendredi , 15 décembre 2017

La découverte de 200 oeufs de ptérosaures offre des pistes sur leur développement

La découverte de plus de 200 oeufs de ptérosaures en Chine offre de nouvelles pistes sur le développement des ptérosaures. On a une naissance qui nécessite des soins parentaux et les ptérosaures semblent avoir une longue période d’incubation.


La découverte de 200 oeufs de ptérosaures offre des pistes sur leur développement
Des centaines de fossiles d'embryon de ptérosaures découverts en Chine - Crédit : Alexander Kellner (Museu Nacional/UFRJ)
Une collection inestimable de plus de 200 oeufs fournit de nouvelles perspectives sur les habitudes de développement et de nidification des ptérosaures. À ce jour, on possédait seulement quelques oeufs de ptérosaure avec une structure 3D bien conservée et un embryon à l’intérieur avec 3 oeufs en Argentine et 5 en Chine.

On a désormais bien plus de spécimens avec la découverte de 215 oeufs de l’espèce de ptérosaures Hamipterus tianshanensis provenant d’un site du Crétacé inférieur en Chine. Xiaolin Wang et ses collègues ont utilisé la tomographie informatisée et des scanners pour scruter à l’intérieur des oeufs dont 16 contiennent des restes embryonnaires avec des niveaux de préservation variables.1

La machoire inférieur d'un ptérosaure. Les dents larges sont l'une des caractéristiques de Hamipterus tianshanensis - Crédit : Alexander Kellner (Museu Nacional/UFR)

La machoire inférieur d’un ptérosaure. Les dents larges sont l’une des caractéristiques de Hamipterus tianshanensis – Crédit : Alexander Kellner (Museu Nacional/UFR)

L’embryon le plus complet contient une aile partielle et des os crâniens incluant une mâchoire inférieure complète. Les échantillons d’os de la cuisse, restés intacts sont bien développés, ce qui suggère que l’espèce a bénéficié de pattes arrière fonctionnelles peu de temps après l’éclosion.

L'oeuf intact d'un ptérosaure - Crédit : Wang et al., Science (2017)

L’oeuf intact d’un ptérosaure – Crédit : Wang et al., Science (2017)

Mais la structure soutenant le muscle pectoral semble être sous-développée pendant le stade embryonnaire suggérant que les nouveau-nés étaient probablement incapables de voler. Par conséquent, les auteurs proposent que les nouveau-nés ont probablement besoin de certains soins parentaux. En se basant sur les marques de croissance, l’équipe estime que l’un des individus a au moins 2 ans et il se développe encore au moment de sa mort soutenant la preuve croissante que les ptérosaures ont de longues périodes d’incubation. Enfin, le fait qu’une seule collection d’embryons présente une série de stades de développement suggère que les ptérosaures ont participé au comportement colonial de nidification selon les auteurs.

Sources

1.
Egg accumulation with 3D embryos provides insight into the life history of a pterosaur. Science. http://science.sciencemag.org/cgi/doi/10.1126/science.aao6493.
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d’emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l’actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG