Pas de nouvelle particule dans le Grand Collisionneur de Hadron (LHC)

C’est la déception. Les nouvelles données provenant du Grand Collisionneur de Hadron montrent que la possibilité d’une nouvelle particule était simplement une erreur statistique.


C'est la déception. Les nouvelles données provenant du Grand Collisionneur de Hadron montrent que la possibilité d'une nouvelle particule était simplement une erreur statistique.

Pendant près de 8 mois, les physiciens attendaient la confirmation d’une nouvelle qui aurait pu changer notre vision de la physique. Mais cette hypothétique était simplement une erreur dans les statistiques. En décembre 2015, les collaborations de l’ATLAS et du CMS au CERN ont annoncé qu’ils ont trouvé un Bump dans leurs données à une énergie de 750 gigaélectronvolts (GeV). C’est un surplus dans le nombre de paires de photons qui ont été produits dans le par rapport aux prédictions du modèle standard de la physique des particules.

Une semaine après l’annonce, les théoriciens avaient écrit plus de 100 explications possibles et à l’heure actuelle, on en compte plus de 500. La majorité des papiers postulaient pour l’existence d’une particule avec une masse de GeV ou supérieure qui aurait créé les photons supplémentaires. Et comme cette particule est en dehors du modèle standard de la physique des particules, alors elle aurait incité à reconsidérer l’interaction des forces et des particules.

Mais il n’y a pas de particule à 750 GeV. Les physiciens pendant la International Conference on High Energy Physics (ICHEP) devaient révéler leurs conclusions sur les données les plus récentes sur ces photons supplémentaires. Mais un papier publié accidentellement par l’équipe du CMS estime que ces nouvelles données ne montrent aucun photon supplémentaire. Cela suggère que les indices précédents étaient des erreurs statistiques.

Erreur statistique et problème non résolu dans le modèle standard

Les données vont et viennent selon Nadja Strobbe, chercheur du CMS au Fermilab. Les chercheurs de l’ATLAS vont présenter officiellement leurs données aujourd’hui, mais les rumeurs suggèrent que le Bump de 750 GeV a disparu.

La perte de cette particule hypothétique signifie que les théoriciens n’ont rien pour chercher des physiques qui sont au-delà du modèle standard et ils devront atteindre un nouveau Bump du . Nous savons que le modèle standard est incomplet, car il ne nous dit rien sur l’énergie ou la matière noire qui constitue 95 % de l’univers connu. Nous avons commencé la chasse selon Tiziano Camporesi, porte-parole du CMS. Nous devrions finir à la fin de cette année, mais il est toujours possible que ça prenne plus de temps.

La découverte du Boson de Higgs en 2012 était monumentale, mais elle n’a pas aidé à étendre le modèle existant puisque ses propriétés étaient celles qu’on avait prédites. Les physiciens sont donc tristes, mais il reste encore beaucoup de données à analyser et on trouvera peut-être un Bump réel dans le futur. Selon Camporesi, une physique au-delà du modèle standard sera découverte si elle existe. Cette fois, les résultats sont négatifs, mais l’attitude des chercheurs pendant l’ICHEP montre que c’est juste une question de temps avant qu’on découvre quelque chose.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *