Les lois de la physique des Cartoons

Comme dans le monde réel, les lois de la physique des Cartoons obéissent à certains principes fondamentaux. Et tout Cartoon doit les respecter à la lettre pour éviter d’être déclassé définitivement et finir aux oubliettes.


Comme dans le monde réel, les lois de la physique des Cartoons obéissent à certains principes fondamentaux. Et tout Cartoon doit les respecter à la lettre pour éviter d'être déclassé définitivement et finir aux oubliettes.

Première loi du

Tout corps suspendu dans l’espace va rester en place jusqu’à la prise de conscience de ce corps. Daffy Duck marche tranquillement sur le bord d’une falaise. Quelques pas dans le vide. Aucune prise de conscience de sa position à cet instant précis. Jusqu’à ce qu’il regarde en bas et à ce point, le principe fondamental de la chute des corps d’une vitesse de 6 mètres par seconde entre en action.1

Seconde loi du Cartoon

Tout corps en mouvement va rester en mouvement jusqu’à la rencontre soudaine avec une matière solide. Qu’ils soient propulsés par un canon ou une intense course à pied, les personnages de Cartoon sont tellement absolus dans leur élan que seuls un poteau téléphonique ou une roche surdimensionnée peuvent retarder leur déplacement de manière absolue. Isaac Newton a considéré cette loi comme le principe de cessation soudaine du mouvement.

Troisième loi du Cartoon

Tout corps passant à travers une matière solide va laisser une perforation correspondante à son périmètre. Connu également comme le passage de la silhouette, ce phénomène est la spécialité de victimes subissant une explosion directe ou celles qui ont tellement la frousse qu’ils s’enfuient directement par le mur d’une maison. Pendant les observations, on a remarqué que la menace d’une mouffette ou d’un mariage tend à catalyser cette réaction.

Quatrième loi du Cartoon

Le temps nécessaire pour un objet de chuter pendant 20 épisodes successifs est supérieur ou égal au temps qu’il faut au personnage pour le capturer en 20 vols successifs en le gardant intact. Un tel objet est inestimable pour le personnage et toute tentative pour le capturer est un échec.

Cinquième loi du Cartoon

Tous les principes de la gravitation sont annulés par la peur. Les forces psychiques sont suffisantes dans la plupart des corps pour les propulser loin de la surface de la Terre. Un bruit terrifiant ou le son d’un adversaire va déclencher la propulsion vers l’avant. Cela peut être le support d’un chandelier, la cime d’un arbre ou la crête d’un mat de bateau. Pendant ce phénomène, on remarque que les pieds du personnage ou les roues du véhicule ne touchent jamais le sol.

Sixième loi du Cartoon

Quand la vitesse augmente, les objets peuvent être en plusieurs endroits en même temps. C’est particulièrement le cas pendant les combats très physiques. La tête du personnage semble émerger du nuage d’altercation dans plusieurs endroits de ce nuage. Cette loi s’applique à tous les corps en rotation ou qui sont étranglés. Le personnage peut uniquement déclencher cette superposition quantique à des vitesses très élevées. Si sa propre vitesse ne suffit pas, alors il peut ricocher entre les murs pour obtenir l’effet désiré.

Septième loi du Cartoon

Certains corps peuvent passer à travers des murs solides qui ressemblent à des entrées de tunnel. Mais il est étrange que d’autres corps ne puissent pas passer. Ce trompe-l’oeil a intrigué de nombreuses générations de physiciens. Comparé d’abord à l’effet tunnel en physique quantique, on a rejeté cette hypothèse en estimant que le corps, qui peut passer à travers le mur, provoque l’effet de tunnel en peignant simplement une entrée de tunnel dans le mur. Il s’avère que c’est une perspective artistique plutôt que physique. Les observateurs estiment que le personnage croit tellement en son art que la peinture se matérialise pour devenir l’objet désiré tandis que le second personnage, mécréant par nature, tend à renier toute forme artistique. Il est à noter que des personnages, particulièrement créatifs, peuvent remplacer le tunnel par un dessin de porte pour obtenir le même résultat.

Huitième loi du Cartoon

La déformation d’une matière féline ne peut pas être permanente. Les chats de Cartoon possèdent plus de vies que les 9 qu’on leur accorde dans la vie réelle. On peut les détruire, les exploser, les découper, les aplatir, les plier en accordéon, les désassembler, mais on ne peut pas les détruire. Après ces déformations, on remarque que la matière féline commence à se regonfler, mais elle peut aussi s’étirer ou se solidifier. Le corollaire de cette loi est que le chat va reprendre sa forme initiale dans n’importe quelle condition. Les physiciens du monde réel ont regardé des milliers d’heures de cartoon pour créer des substances intelligentes qui peuvent reprendre leur forme.

Neuvième loi du Cartoon

Toute chose dans l’univers tombe plus vite qu’une enclume.

Dixième loi du Cartoon

Pour chaque vengeance, il y a une vengeance de force égale. C’est la seule de Cartoon qui peut s’appliquer au monde réel. Et pour éviter que cette loi devienne une norme dans le monde réel, nous avons besoin que le canard subisse toute la force de cette loi comme un motif de dissuasion.

Amendement A sur la loi du Cartoon

Un objet tranchant va toujours propulser un personnage vers l’avant. Quand il est piqué, généralement dans le postérieur, l’objet tranchant, généralement une épingle, le personnage va défier la gravitation au mépris de toute considération pour Einstein en étant propulsé avec une grande vélocité.

Amendement B sur la loi du Cartoon

Les lois de la permanence des objets ne sont pas valables pour les personnages “cool”. Les personnages “cool” peuvent créer des objets par magie, généralement en les sortant de leur dos. Par exemple, le Road Runner peut matérialiser des signes pour s’exprimer sans parler.

Amendement C sur la loi du Cartoon

Les armes explosives ne peuvent pas provoquer de blessures mortelles. La seule conséquence est que les personnages deviennent noirs et dégagent de la fumée. Cet amendement donne également une référence absolue à la gravitation. Quand l’explosion se produit, le personnage n’a pas bougé d’un seul millimètre.

Amendement D sur la loi du Cartoon

La gravitation est transmise par des vagues qui se déplacent lentement sur des longueurs d’onde larges. On peut voir ce comportement chez les fiers représentants de la race canine. Quand ce fier représentant tombe dans le vide, on aura d’abord ses pieds qui vont aller à toute vitesse vers le sol alors que la partie supérieure de son corps va rester en haut. On aura un étirement significatif des jambes et cet étirement va se déplacer sur son cou. Cet étirement va durer pendant toute la durée de la chute, mais quand il atteint la tête, alors le chien va reprendre ses proportions normales à la nanoseconde précise où il touche le sol.

Les physiciens de Cartoon ont suggéré que cette loi obéit exactement à la spaghettification d’un objet à proximité d’un trou noir. Les physiciens du monde réel ont protesté avec véhémence sur le fait que la spaghettification ne dure pas uniquement pendant la chute, mais que c’est un effet de la gravitation intense du trou noir. Les physiciens du Cartoon ont répondu que c’était des bêtises puisque personne n’est allé dans un trou noir pour vérifier. En 2028, une collaboration rare de physiciens de Cartoon et du monde réel vont aller à proximité d’un trou. 2 volontaires, chacun provenant de son monde respectif, vont se jeter dans le trou noir afin de vérifier le comportement de la spaghettification une bonne fois pour toutes.

Amendement E sur la loi du Cartoon

La dynamite est générée de manière spontanée dans les “C-Espaces”. Le C-Espace est l’espace propre aux Cartoons. La création de la dynamite est très similaire aux hypothèses de l’état stationnaire de l’univers réel qui postulent que les tensions impliquées dans l’espace permettent la création de l’hydrogène à partir de rien. Les dynamites de type quanta sont très larges et instables. De tels quantas sont attirés par les forces psychiques qui sont générées par le Feeling des personnages “cool” (voir l’amendement B). Et ces personnages peuvent utiliser ces quantas à leur avantage. On peut imaginer les C-Espaces où toute la matière et l’énergie sont les résultats d’une explosion primordiale de dynamites, soit un Big Bang.

Sources

1.
Anonyme U. Cartoon Laws of Physics. dgp.toronto.edu. http://www.dgp.toronto.edu/~karan/courses/csc2529/cartoonlaw.htm. Accessed November 7, 2016.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *