Une loi physique pour expliquer l’inégalité de la richesse ?

Adrian Bejan, un professeur de l’université de Duke propose une hypothèse qui explique l’augmentation croissante de l’inégalité de la richesse en Amérique. Il estime que c’est lié à une loi physique qu’il a proposé connue comme la théorie constructale.


Adrian Bejan, un professeur de l'université de Duke propose une hypothèse qui explique l'augmentation croissante de l'inégalité de la richesse en Amérique. Il estime que c'est lié à une loi physique qu'il a proposé connue comme la théorie constructale.

Les lois de la régissent la manière dont les choses se déplacent et rien ne se déplace sans une action ou une poussée selon , professeur de mécanique, d’ingénierie et de à l’université de Duke. La poussée nécessite de l’énergie, l’énergie nécessite du carburant que ce soit la nourriture qui alimente le corps humain ou le carburant dans les voitures. Et la quantité de carburant consommé par une nation est directement liée à sa croissance. Et donc, on peut dire que la physique et l’économie sont les 2 faces d’une même pièce.

La loi de la physique qui régit l’ de la et d’autres phénomènes a été découverte par Bejan en 1996. Cette loi, connue comme la , stipule que pour survivre, tous les systèmes d’écoulement doivent évoluer pour accélérer leur flux.1 Par exemple, le système vasculaire humain a évolué pour fournir un flux sanguin suffisant avec de grosses artères qui se branchent dans de nombreux petits capillaires sanguins. Les rivières et les arbres montrent la même évolution.

Dans un nouveau papier publié dans la revue Journal of Applied Physics, Bejan estime que la même tendance naturelle gouverne la circulation des biens, des services et de l’argent dans les économies mondiales. Tous les mouvements sont naturellement hiérarchiques. Nos systèmes routiers fonctionnent grâce à de grandes autoroutes qui se branchent sur des petites routes. La flotte de véhicules, qui circule dessus, montre la même tendance avec les grands camions et les bus qui déplacent de grandes charges sur de longues distances tandis que les voitures particulières transportent des passagers individuels. On voit même cette tendance dans le royaume animal avec des espèces de grande taille, ayant une population de quelques individus, qui traversent de grandes distances et des petites espèces avec beaucoup d’individus qui restent relativement à la même place. Si le mouvement est hiérarchique, alors la richesse l’est également.

Selon Bejan, la société humaine a commencé avec quelques villages et chacun était équitablement plus ou moins pauvre. Quand les communautés ont construit des routes et qu’elles sont devenues plus connectées, le mouvement s’est accéléré et donc, leurs économies et l’inégalité de la richesse par la même occasion. Cette tendance sans fin est toujours active aujourd’hui avec la globalisation où la circulation des biens continue en créant une inégalité sur la distribution de la richesse sur la population.

À mesure que le temps passe et que les sociétés évoluent, le mouvement et la consommation de l’énergie augmentent et les inégalités économiques deviennent plus grandes. Mais il y a un problème. Quand les inégalités augmentent, la population demande plus d’égalités selon le chercheur. Avec des gouvernements représentatifs, les lois sont votées pour diminuer la tendance vers plus d’égalités. Mais le temps passe de nouveau et l’inégalité revient en force et les gens se demandent toujours pourquoi l’inégalité est difficile à éradiquer. Ce phénomène est une loi naturelle de la physique et donc, on ne pourra jamais l’éviter.

Certains gouvernements ont tenté d’imposer l’égalité du jour au lendemain en provoquant des résultats tragiques selon Bejan. Il suffit de regarder la révolution bolchevique. Pour tenter d’instaurer une égalité universelle, quelques personnes au gouvernement se sont retrouvées avec des richesses immenses. Et aujourd’hui en Russie, les oligarques règnent en maitre. La physique gagne toujours conclut Bejan.

Source : Journal of Applied Physics (http://dx.doi.org/10.1063/1.4977962)

Sources

1.
La théorie constructale. raphaelle.longuet.free.fr. http://raphaelle.longuet.free.fr/theorie/constructale/constr.htm. Consulté le mars 28, 2017.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

1 réponse

  1. MATRA dit :

    Bien que je n’ai pas tout compris j’ai trouvé votre article intéressant et cela m’a amené à penser qu’une solution pourrait la limitation des naissances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *