Processeur photonique : L’avenir des ordinateurs ?


  • FrançaisFrançais

  • Un dossier pour comprendre les processeurs photoniques, son historique depuis quasiment 1 siècle, ses applications pratiques et différencier le fantasme de la réalité.


    Un dossier pour comprendre les processeurs photoniques, son historique depuis quasiment 1 siècle, ses applications pratiques et différencier le fantasme de la réalité.

    Qu’est-ce qu’un processeur photonique ?

    Un processeur photonique est un type de processeur qui utilise des photons (particules de lumière) pour effectuer des calculs et traiter des données. Contrairement aux processeurs classiques, qui utilisent des électrons pour traiter les informations, les processeurs photoniques utilisent des photons, ce qui les rend extrêmement rapides et efficaces. Les processeurs photoniques sont encore en phase de développement, mais ils ont le potentiel d’ouvrir la voie à des ordinateurs quantiques plus rapides et plus puissants.

    Histoire du processeur photonique

    • 1839 – Le physicien français Edmond Becquerel construit la première cellule photovoltaïque au monde, démontrant ainsi l’effet photovoltaïque, c’est-à-dire la génération de courant électrique dans un matériau lors d’une exposition à la lumière.
    • 1865 – Le scientifique écossais James Clerk Maxwell publie « A Dynamical Theory of the Electromagnetic Field », une description mathématique de la lumière. Cette théorie reconnaît la lumière comme une onde électromagnétique.
    • 1905Albert Einstein publie « Sur un point de vue heuristique concernant la production et la transformation de la lumière », une théorie développant une hypothèse selon laquelle l’énergie lumineuse est transportée dans des paquets quantifiés discrets.
    • 1917 – Plus de 40 ans avant l’invention du laser, Einstein propose la possibilité de l’émission stimulée de lumière, le processus physique qui rendra le dispositif possible.
    • 1954La première cellule photovoltaïque pratique est démontrée publiquement par les inventeurs Calvin Souther Fuller et Gerald Pearson aux Bell Laboratories, aux États-Unis. Cette technologie ouvre la voie à une révolution énergétique au XXIe siècle.
    • 1962La photonique moderne est née avec l’invention de la diode laser à semi-conducteur chez General Electric, aux États-Unis. Sans le laser, il n’y aurait pas de photonique telle que nous la connaissons aujourd’hui.
    • 1966La première publication sur les fibres optiques pour la transmission de signaux sur de longues distances. Charles Kao, d’origine chinoise, reçoit plus tard un prix Nobel de physique décerné conjointement.
    • 1975Le premier appareil photo numérique est développé par Steven Sasson chez Eastman Kodak, utilisant un capteur d’image à dispositif à couplage de charge (CCD).
    • 1988Le premier câble à fibre optique transatlantique – le TAT8 – est posé entre les États-Unis et l’Europe.
    • 1989Tim Berners-Lee fait éclore l’idée du World Wide Web, et la révolution des télécommunications modernes commence. Cela aurait été impossible sans l’invention préalable de la diode laser et de la fibre optique.
    • 2007Les appareils photo numériques et les écrans deviennent omniprésents avec le lancement du premier iPhone, d’autres smartphones et, plus tard, des tablettes.
    • 2016Intel lance des modules photoniques au silicium pour une connectivité ultra-rapide dans les centres de données. La technologie rassemble à la fois des composants électroniques et optiques sur un seul morceau de silicium et aide à maintenir la loi de Moore sur la bonne voie.
    • 2017Les scientifiques créent des puces informatiques photoniques ressemblant à des cerveaux. Les synapses photoniques des puces peuvent fonctionner à des vitesses mille fois plus rapides que celles du cerveau humain.

    Comment fonctionne un processeur photonique ?

    Un processeur photonique fonctionne en utilisant des circuits optiques pour manipuler les photons et effectuer des calculs. Ces circuits optiques peuvent être conçus pour effectuer une large gamme de calculs différents, en fonction des besoins de l’application.

    Lorsqu’un photon entre dans le processeur, il est dirigé vers un circuit optique spécifique en fonction de l’instruction à exécuter. Le circuit optique manipule alors le photon pour effectuer l’instruction souhaitée, puis envoie le résultat au prochain circuit optique ou à la mémoire de l’ordinateur.

    Les processeurs photoniques sont capables de traiter des données de manière extrêmement rapide grâce à la vitesse de la lumière, qui est beaucoup plus rapide que la vitesse des électrons dans les processeurs classiques. Cette vitesse leur permet de traiter des informations de manière beaucoup plus rapide et efficace, ce qui en fait un type de processeur très puissant.

    Quelques exemples pour illustrer le processeur photonique

    • Un processeur photonique peut être comparé à un système de transport en commun qui utilise des photons à la place des bus ou des trains pour transporter les données d’un endroit à un autre. Les photons sont dirigés vers des circuits optiques pour effectuer des calculs, de la même manière que les bus ou les trains suivent des itinéraires pour transporter les passagers.
    • Un processeur photonique peut également être comparé à un puzzle géant où chaque pièce serait un photon. Les photons sont manipulés et assemblés pour former des calculs et des informations, de la même manière que les pièces d’un puzzle sont assemblées pour former une image.
    • Enfin, un processeur photonique peut être comparé à une chaîne de montage où les photons seraient les pièces qui passent sur la chaîne. Les photons sont manipulés par des circuits optiques pour effectuer des calculs, de la même manière que les pièces d’une chaîne de montage sont manipulées par des machines pour être assemblées en un produit fini.

    Les applications possibles du processeur photonique

    Les applications potentielles des processeurs photoniques incluent le traitement de données massives, la communication à très haut débit, la reconnaissance de formes et la simulation quantique. Les processeurs photoniques peuvent également être utilisés dans des domaines tels que la médecine, l’aérospatiale et la défense pour offrir des performances supérieures par rapport aux technologies actuelles.

    Sur la simulation quantique

    La simulation quantique est l’utilisation de modèles quantiques pour simuler le comportement de systèmes quantiques complexes. La simulation quantique permet de modéliser des phénomènes quantiques qui sont difficiles ou impossibles à simuler avec des approches classiques, comme la mécanique quantique, la chimie quantique et la physique des matériaux quantiques.

    La simulation quantique peut être utilisée pour comprendre et prédire le comportement de ces systèmes, ainsi que pour développer de nouvelles technologies et améliorer les performances de calcul. Les processeurs photoniques peuvent être utilisés pour effectuer des simulations quantiques en utilisant la lumière plutôt que des électrons.

    Les matériaux pour fabriquer les processeurs photoniques

    Les processeurs photoniques sont généralement fabriqués à partir de matériaux transparents et conducteurs de lumière tels que la silice ou le verre, ainsi que de matériaux semiconducteurs pour la génération et la détection de photons. Les processeurs photoniques peuvent également être fabriqués à partir de matériaux organiques ou de nanofils pour obtenir des propriétés optiques uniques. La technologie des processeurs photoniques est encore au stade de développement, et de nouveaux matériaux peuvent être utilisés à mesure que la recherche progresse.

    Les idées fausses sur les processeurs photoniques

    Comme d’habitude avec les nouvelles technologies, il y a des idées fausses et préconçues qui circulent sur le processeur photonique.

    • Les processeurs photoniques sont déjà largement utilisés dans les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles – en réalité, la technologie des processeurs photoniques est encore au stade de développement et ils ne sont pas encore largement utilisés dans les appareils de consommation courants.
    • Les processeurs photoniques sont beaucoup plus rapides que les processeurs classiques – bien que les processeurs photoniques puissent offrir des performances supérieures dans certaines applications, ils ne sont pas nécessairement plus rapides que les processeurs classiques dans tous les cas.
    • Les processeurs photoniques ne sont pas compatibles avec les ordinateurs existants – en réalité, les processeurs photoniques peuvent être intégrés dans les systèmes informatiques existants en utilisant des puces optiques ou des interfaces optiques pour communiquer avec les autres composants.
    • Les processeurs photoniques ne sont pas fiables – bien que la technologie des processeurs photoniques soit encore en développement, de nombreux progrès ont été réalisés dans la fiabilité de ces processeurs et ils peuvent être utilisés de manière fiable dans des applications spécifiques.
    • Les processeurs photoniques sont trop coûteux pour être utilisés dans des applications commerciales – en réalité, les coûts de fabrication des processeurs photoniques ont considérablement diminué ces dernières années, et ils peuvent être utilisés dans des applications commerciales rentables dans certaines situations.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    1 Response

    1. 10 janvier 2023

      […] research centers are working on hybrid chips combining silicon and light modulation. The challenge is to put an end […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *