Le temps est irréversible même au niveau quantique

Pour la première fois, une expérience confirme que les lois de la thermodynamique restent vraies au niveau quantique. Cela signifie que vous ne pouvez pas remettre du lait qui a été renversé dans son verre.


Une expérience prouve que la fléche du temps est irréversible même au niveau quantique

Le temps va toujours de l’avant et c’est parce que la seconde loi de la stipule qu’au fil du temps, tous les systèmes deviennent de plus en désordonnés ou augmentent en entropie. Et ce processus est irréversible d’où le fait que le temps va toujours de l’avant. Mais des physiciens théoriciens avaient suggéré qu’au niveau , le processus peut aller dans les 2 sens.

Quand on commence à traiter avec des particules infimes, les lois de la physique telles que l’équation de Schrödinger sont temporellement symétriques ou réversibles. En théorie, on ne peut pas distinguer un processus qui va vers l’avant ou l’arrière dans des processus microscopiques selon Lisa Zyga sur Phys.org.

Mais des physiciens de la Federal University of ABC au Brésil ont conduit une expérience qui confirme que ces théories ne correspondent pas avec la réalité. Et que les processus thermodynamiques restent irréversibles dans des systèmes quantiques. Mais ils ne comprennent pas pourquoi c’est le cas.

Notre expérience montre la nature irréversible des dynamiques quantiques, mais on ne l’explique pas à ce niveau microscopique selon Mauro Paternostro de la Queen’s University en Irlande. Mais comment tester les lois de la thermodynamique dans un système quantique ? Les scientifiques ont besoin de créer un système quantique isolé et observer l’inversion d’un processus naturel. Pour cette expérience, les chercheurs ont utilisé une grande quantité d’atomes de carbone 13 dans du chloroforme liquide. Ensuite, ils ont inversé leurs Spins nucléaires en utilisant un champ magnétique oscillant. Et ils ont utilisé une autre pulsation magnétique pour inverser de nouveau les Spins.

Si le processus était réversible, alors les Spins auraient dû retourner à leurs points de départ, mais ils ne l’ont pas fait selon Zyga. En fait, ils ont vu que le second champ magnétique était appliqué si rapidement que les Spins des atomes ne pouvaient pas se maintenir et que le système quantique isolé sortait de son équilibre.

Les physiciens ont confirmé que l’entropie augmentait et cela prouve que le processus thermodynamique est irréversible indépendamment de la taille des particules. Cela signifie que la flèche du temps existe même pour les plus petites particules dans l’univers et cela défie les lois microscopiques de la physique. Et étant donné que cela défie ces lois, alors cela suggère qu’il y a autre chose qui empêche les systèmes quantiques d’être réversibles.

Et il faut le découvrir, car les chercheurs estiment que cela permettrait d’avancer vers les appareils et les ordinateurs quantiques. Un progrès pour gérer l’équation du temps dans les processus thermodynamiques à un niveau quantique est un pas en avant pour créer des thermo-machines qui exploitent les lois de la pour surpasser les limitations de performance des appareils traditionnels selon Paternostro. Cela confirme une fois de plus qu’on ne peut pas retourner dans le passé. Le passé est déjà passé même à un niveau atomique.

Ces travaux ont été publié dans Physical Review Letters

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

2 réponses

  1. kocher dit :

    vos articles sont très intéressant.

  2. jonathan fauvel dit :

    Les lois de la thermodynamiques ne s’ appliquerait pas à l’irréversibilité quantique du fait que notre conscience et notre présence modifie les mesures des particules à cette échelle. c’est un cul de sac cette théorie et elle aboutira à des conclusions satisfaisantes sans aucuns observateurs alors que probablement s’il y a un observateur, de manière universelle même la physique classique l’affirment une particule peut-être changé en onde avec les lois de la réversibilité quantique. la thermodynamique cherche à noyer la peur de l’inconnu quantique ou bien ses certitudes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *