Une communication quantique sur 1 200 km entre l’espace et la Terre

Les chercheurs rapportent la réussite d’une transmission de photons intriqués entre la terre et l’espace sur 1200 km. Cela ouvre la voie aux réseaux de communication quantique.


Les chercheurs rapportent la réussite d'une transmission de photons intriqués entre la terre et l'espace sur 1200 km. Cela ouvre la voie aux réseaux de communication quantique.

Dans une étude, les scientifiques chinois rapportent la transmission réussie de photons intriquées entre l’espace suborbital et la Terre. De plus, cette communication quantique pulvérise le précédent record de 100 km puisque cette fois, la transmission a porté sur une distance de 1 200 km. La distribution de l’intrication quantique, notamment sur de vastes distances, possède des implications importantes pour la « téléportation » quantique et les communications des réseaux.

Mais c’est difficile d’intriquer des particules quantiques sur de longues distances. Jusqu’à présent, on atteignait à peine les 100 km, car l’intrication est perdue quand on la transmet sur les longues distances via la fibre optique que ce soit sur Terre ou dans l’espace. L’une des manières de contourner ce problème est de fractionner la ligne de transmission en des petits segments tout en purifiant et en stockant l’ le long de la fibre optique. Une autre approche pour créer des réseaux quantiques est d’utiliser des lasers et des satellites.

En utilisant le satellite chinois Micius, lancé l’année dernière et qui est équipé avec des outils quantiques dédiés, Juan Yin et ses collègues ont démontré la faisabilité de l’approche par les lasers et les satellites. Le satellite Micius a été utilisé pour communiquer avec 3 stations terrestres en Chine avec chacune qui était séparée par 1 200 km. Un rayon laser sur le satellite a été soumis à un séparateur de faisceaux qui a donné 2 états polarisés au rayon. L’une des parties du rayon a été utilisée pour la transmission des photons intriqués tandis que l’autre a été utilisé pour la réception des photons. De cette manière, les photons intriqués ont été reçus sur les différentes stations terrestres séparées par 1 000 km de distance.

Source : Science (http://science.sciencemag.org/cgi/doi/10.1126/science.aan3211)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, average: 4,75 out of 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *