Ordinateur quantique : Explications de son fonctionnement pour les néophytes


  • FrançaisFrançais

  • Comment fonctionne un ordinateur quantique, ses applications dans divers domaines et trier le fantasme de la réalité.


    Comment fonctionne un ordinateur quantique, ses applications dans divers domaines et trier le fantasme de la réalité.
    Les entrailles d'un ordinateur quantique IBM montrent l'enchevêtrement de câbles utilisés pour contrôler et lire ses qubits.Crédit : IBM

    Qu’est-ce qu’un ordinateur quantique ?

    Un ordinateur quantique est un type d’ordinateur qui utilise des principes quantiques pour traiter et stocker des données. Contrairement aux ordinateurs classiques, qui utilisent des bits pour représenter et traiter les données, les ordinateurs quantiques utilisent des qubits, qui peuvent être à la fois un 1 et un 0 en même temps.

    Cela leur permet d’effectuer des calculs beaucoup plus rapides et complexes que les ordinateurs classiques, ce qui les rend particulièrement utiles pour résoudre certains types de problèmes difficiles, tels que la cryptographie ou la simulation de systèmes complexes.

    Histoire de l’ordinateur quantique

    L’histoire de l’ordinateur quantique remonte aux années 1980, lorsque les scientifiques ont commencé à explorer les possibilités offertes par les ordinateurs quantiques. Depuis lors, les progrès dans ce domaine ont été considérables, et les ordinateurs quantiques sont devenus une technologie de plus en plus importante dans de nombreux domaines, notamment la recherche en physique, en chimie et en informatique.

    Les premiers ordinateurs quantiques étaient de très petite taille et avaient des capacités très limitées. Ils étaient principalement utilisés pour étudier les bases théoriques de l’informatique quantique et pour mettre en évidence les différences entre les ordinateurs classiques et les ordinateurs quantiques.

    Au fil des ans, les ordinateurs quantiques ont connu des avancées technologiques significatives, ce qui a permis d’augmenter leur puissance et leur capacité de traitement des données. Aujourd’hui, ils sont utilisés dans de nombreuses applications, notamment pour résoudre des problèmes complexes en physique, en chimie et en informatique, pour simuler des systèmes quantiques, et pour développer de nouvelles méthodes de cryptographie.

    Malgré tous ces progrès, les ordinateurs quantiques restent un domaine en constante évolution, et il y a encore beaucoup de recherche à faire pour découvrir toutes les possibilités offertes par cette technologie.

    Les chercheurs français qui ont contribué à l’ordinateur quantique

    1. Jean-Michel Raimond, qui a étudié les bases théoriques de l’ordinateur quantique et a contribué au développement des réseaux quantiques.
    2. Serge Haroche, qui a travaillé sur la mesure des états quantiques et la conservation des informations quantiques dans les cavités quantiques.
    3. Alain Aspect, qui a mené des expériences sur la violation de la loi de Bell et la non-localité quantique.
    4. Michel Devoret, qui a développé des dispositifs quantiques à base de circuits électroniques et a contribué au développement de l’ordinateur quantique à base de photons.
    5. Jean-Pierre Gazeau, qui a étudié les bases théoriques de l’informatique quantique et a contribué au développement de nouveaux algorithmes quantiques.

    Quelques métaphores pour expliquer le fonctionnement d’un ordinateur quantique

    • Un ordinateur quantique est comme une boîte à outils qui peut utiliser des outils différents en même temps, au lieu d’avoir à choisir un seul outil à la fois.
    • Un ordinateur quantique est comme une bibliothèque qui peut accéder simultanément à tous les livres de sa collection, au lieu de devoir en chercher un seul à la fois.
    • Un ordinateur quantique est comme une équipe de sport qui peut utiliser tous ses joueurs en même temps, au lieu de devoir en choisir un seul pour chaque action.

    Les applications possibles de l’ordinateur quantique

    Un ordinateur quantique peut servir aux applications suivantes :

    • La réalisation de nombreuses expériences et démonstrations montrant la supériorité de l’ordinateur quantique sur les ordinateurs classiques pour certaines tâches, telles que la factorisation de nombres et la recherche de motifs.
    • Le développement de nouvelles technologies quantiques, telles que les réseaux quantiques, les mémoires quantiques et les correcteurs d’erreurs quantiques, qui améliorent les performances et la fiabilité des ordinateurs quantiques.
    • La réduction du coût et de la complexité des ordinateurs quantiques, grâce à des progrès dans les domaines de la fabrication et de la programmation.
    • L’application de l’ordinateur quantique à des domaines pratiques, tels que la cryptographie, la simulation de systèmes quantiques et la résolution de problèmes complexes.

    Comment mesure-t-on la puissance d’un ordinateur quantique ?

    La performance d’un ordinateur quantique se base sur plusieurs critères tels que :

    • Nombre de qubits : le nombre de qubits d’un ordinateur quantique peut être considéré comme une mesure de sa puissance car il détermine la quantité d’informations qu’il peut traiter simultanément.
    • Temps de calcul : la vitesse à laquelle un ordinateur quantique peut effectuer des calculs peut être mesurée en termes de nombre d’opérations par seconde ou en utilisant des benchmarks spécifiques pour des tâches données.
    • Durée de conservation des états quantiques : la durée pendant laquelle un ordinateur quantique peut conserver les informations quantiques avant qu’elles ne soient altérées par des erreurs ou des perturbations peut être mesurée en termes de temps ou en termes de nombre d’opérations effectuées avant que les états quantiques ne soient perdus.
    • Fiabilité des calculs : la capacité d’un ordinateur quantique à effectuer des calculs de manière fiable et précise peut être mesurée en termes de taux d’erreur ou en utilisant des benchmarks spécifiques pour des tâches données.
    • Capacité à exécuter des algorithmes complexes : la capacité d’un ordinateur quantique à exécuter des algorithmes quantiques complexes, tels que les algorithmes de recherche ou de simulation, peut être mesurée en termes de temps ou en termes de nombre d’opérations effectuées.

    2 idées fausses sur l’ordinateur quantique

    1. L’ordinateur quantique est une technologie futuriste qui n’est pas encore prête pour l’utilisation réelle. En réalité, des ordinateurs quantiques fonctionnels existent déjà et sont utilisés dans des domaines tels que la recherche et la cryptographie. Bien qu’il reste encore beaucoup de défis à surmonter, l’ordinateur quantique est déjà une technologie réelle et viable.
    2. L’ordinateur quantique est beaucoup plus puissant que l’ordinateur classique. En réalité, l’ordinateur quantique est supérieur à l’ordinateur classique pour certaines tâches, mais il a également des limites et ne peut pas remplacer complètement l’ordinateur classique. Par exemple, l’ordinateur quantique est meilleur pour la factorisation de nombres et la recherche de motifs, mais il est moins efficace pour les tâches liées aux données et à l’analyse

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *