mardi , 21 novembre 2017

La religion, instinct ou domaine évolué ?

Des chercheurs proposent un modèle de psychologie évolutionnaire qui explique pourquoi les gens plus intelligents ont tendance à être athée et c’est lié à l’instinct.


La religion, instinct ou domaine évolué ?
La question de savoir pourquoi des personnes plus intelligentes ont tendance à être athées remonte au temps des Romains et des Grecs dans l’Antiquité. Le lien entre l’intelligence et la religion peut s’expliquer si la religion est considérée comme un instinct tandis que l’intelligence est la capacité de s’élever au-dessus de ses instincts. C’est la suggestion d’Edward Dutton de l’Institut Ulster pour la recherche sociale au Royaume-Uni et Dimitri Van der Linden de l’Université de Rotterdam aux Pays-Bas, dans un article publié dans la revue Evolutionary Psychological Science.1

Les 2 auteurs proposent l’Intelligence-Mismatch Association Model qui tente d’expliquer pourquoi les preuves historiques et les données récentes sur les enquêtes dans différents pays et entre différents groupes soutiennent l’hypothèse selon laquelle l’intelligence semble être négativement associée à la religion.

Leur modèle est basé sur les idées des principes Savanna du psychologue évolutionniste Satoshi Kanazawa selon lesquels le comportement humain sera toujours ancré dans l’environnement dans lequel se développent ses ancêtres. Dutton et Van der Linden soutiennent que la religion doit être considérée comme un domaine ou un instinct évolué tandis que l’intelligence permet aux gens de s’élever au-dessus de leurs instincts. L’élévation au-dessus des instincts est avantageuse, car elle aide les gens à résoudre des problèmes.

Si la religion est un domaine évolué, alors c’est un instinct, et l’intelligence, dans la résolution rationnelle des problèmes, peut être comprise comme le fait de surmonter son instinct afin d’être intellectuellement plus curieux et donc, qu’on envisage des possibilités non instinctives selon Dutton.

Dans la proposition de leur modèle, Dutton et Van der Linden étudient également le lien entre l’instinct et le stress, et l’instinct avec lequel les gens ont tendance à fonctionner pendant les périodes stressantes. Ils prétendent que le fait d’être intelligent aide les personnes pendant les périodes de stress à dépasser leurs instincts.

Si la religion est un instinct, alors il sera plus actif pendant les moments de stress, car les gens sont enclins à agir de façon instinctive dans ces moments et il existe des preuves assez solides de ce comportement selon Dutton. Cela signifie aussi que l’intelligence nous permet de prendre du recul et de raisonner pour envisager les conséquences possibles de nos actions.

Les chercheurs croient que les personnes, qui sont attirées par une approche non instinctive, sont potentiellement plus efficaces pour résoudre des problèmes. C’est important, car dans une écologie en évolution, la capacité à résoudre des problèmes sera associée à celle de dépasser nos instincts et cela risque de provoquer des problèmes de correspondances sur le plan évolutionnaire selon Van der Linden.

Sources

1.
Dutton E, Van der Linden D. Why is Intelligence Negatively Associated with Religiousness? Evolutionary Psychological Science. mai 2017. doi: 10.1007/s40806-017-0101-0
N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?

Aucun avis particulier

A propos de Jacqueline Charpentier

mm

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d’emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l’actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG