Tagged: Acide désoxyribonucléique

Une illustration artistique de 2 robots d'ADN qui effectuent des tâches de transport et de tri sur une surface ADN en origami. Ils transportent des molécules fluorescentes de différentes couleurs à partir d'endroit aléatoire vers des endroits ciblés - Crédit : Demin Liu 0

Un robot d’ADN qui peut transporter des molécules

Des chercheurs proposent une machine moléculaire sous la forme d’un robot ADN qui est capable de se déplacer sur une surface en ramassant des molécules et en les livrant dans des endroits précis. Le processus est encore lent, mais cela offre des perspectives très intéressantes pour l’ingénierie moléculaire.

Une étude sur BioRxiv met en doute les résultats d'une étude précédente largement médiatisée sur le fait qu'on avait pu modifier des embryons humains pour corriger des maladies à l'aide de la technologie CRISPR. Selon la nouvelle étude, des mécanismes alternatifs sont possibles pour expliquer les résultats. 1

Des doutes sur la modification des embryons humains via CRISPR

Une étude sur BioRxiv met en doute les résultats d’une étude précédente largement médiatisée sur le fait qu’on avait pu modifier des embryons humains pour corriger des maladies à l’aide de la technologie CRISPR. Selon la nouvelle étude, des mécanismes alternatifs sont possibles pour expliquer les résultats.