Étiqueté : Biodiversité

Les humains cataloguent toutes les espèces qu'ils trouvent. Cela dure depuis des siècles. Mais en réalité, cet effort nous a permis seulement de connaitre le millième du 1 % de toutes les espèces de la planète. Selon les estimations, il y aurait plus d'espèces microbiennes que d'étoiles dans l'univers. 0

Il existe plus d’espèces microbiennes que d’étoiles dans l’univers

Les humains cataloguent toutes les espèces qu’ils trouvent. Cela dure depuis des siècles. Mais en réalité, cet effort nous a permis seulement de connaitre le millième du 1 % de toutes les espèces de la planète. Selon les estimations, il y aurait plus d’espèces microbiennes que d’étoiles dans l’univers.

Dans un éditorial, des experts de la protection de l'environnement estiment qu'il faut considérer les abeilles domestiques comme des animaux d'élevage, car elles peuvent participer au déclin des pollinisateurs sauvages à cause de la compétition des ressources. L'effondrement des ruches est un problème agricole tandis que le déclin des pollinisateurs est un problème environnemental. 1

Considérer les abeilles domestiques comme des animaux d’élevage ?

Dans un éditorial, des experts de la protection de l’environnement estiment qu’il faut considérer les abeilles domestiques comme des animaux d’élevage, car elles peuvent participer au déclin des pollinisateurs sauvages à cause de la compétition des ressources. L’effondrement des ruches est un problème agricole tandis que le déclin des pollinisateurs est un problème environnemental.

Les chercheurs rapportent la découverte d'un scarabée à rayures connu comme le Heterogyrus milloti. On connaissait déjà cet insecte, mais la nouvelle étude montre que la lignée de ce scarabée remonte à plus de 206 millions d'années et qu'une grande partie a été décimée par l'astéroïde qui a exterminé les dinosaures. L'isolement de Madagascar a permis à cet insecte très rare de survivre, mais son habitant est menacé par l'activité humaine. 0

Madagascar : Découverte d’un scarabée dont la lignée remonte à 206 millions d’années

Les chercheurs rapportent la découverte d’un scarabée à rayures connu comme le Heterogyrus milloti. On connaissait déjà cet insecte, mais la nouvelle étude montre que la lignée de ce scarabée remonte à plus de 206 millions d’années et qu’une grande partie a été décimée par l’astéroïde qui a exterminé les dinosaures. L’isolement de Madagascar a permis à cet insecte très rare de survivre, mais son habitant est menacé par l’activité humaine.

L'Amérique latine est la plus grande productrice de café au monde, mais les modèles montrent une baisse considérable de la viabilité du café dans cette région en 2050. Toutefois, on pourrait compenser certaines pertes en améliorant les conditions des abeilles qui sont importantes pour la pollinisation. Et même s'il y a des pertes, des régions comme le Mexique, la Colombie ou le Costa Rica vont devenir propices à l'agriculture du café dans le futur. 0

Le café, les abeilles et le changement climatique

L’Amérique latine est la plus grande productrice de café au monde, mais les modèles montrent une baisse considérable de la viabilité du café dans cette région en 2050. Toutefois, on pourrait compenser certaines pertes en améliorant les conditions des abeilles qui sont importantes pour la pollinisation. Et même s’il y a des pertes, des régions comme le Mexique, la Colombie ou le Costa Rica vont devenir propices à l’agriculture du café dans le futur.

À cause du changement climatique, 30 % parasites pourraient disparaitre à l'horizon 2070 selon une recherche. Même si la protection des ténias, des tiques, des poux n'est pas forcément le plus attractive pour les brochures à côté des pandas et des lémuriens, les parasites jouent un rôle fondamental dans les écosystèmes. Notons que la perte de 30 % des espèces parasitaires concerne le modèle le plus pessimiste, mais si on reste optimiste, on perdra uniquement 10 % des parasites. 0

Changement climatique : 30 % des parasites pourraient disparaitre à l’horizon 2070

À cause du changement climatique, 30 % parasites pourraient disparaitre à l’horizon 2070 selon une recherche. Même si la protection des ténias, des tiques, des poux n’est pas forcément le plus attractive pour les brochures à côté des pandas et des lémuriens, les parasites jouent un rôle fondamental dans les écosystèmes. Notons que la perte de 30 % des espèces parasitaires concerne le modèle le plus pessimiste, mais si on reste optimiste, on perdra uniquement 10 % des parasites.

Si vous pensez que protéger les abeilles revient à protéger les pollinisateurs, alors c'est comme si vous disiez que vous allez protéger les poulets pour sauver toutes les espèces d'oiseaux. Le manque de connaissance du public concernant les abeilles et les pollinisateurs peut poser d'énormes problèmes sur les efforts réels de protection de la biodiversité. 1

Protégez tous les pollinisateurs et non uniquement les abeilles domestiques !

Si vous pensez que protéger les abeilles revient à protéger les pollinisateurs, alors c’est comme si vous disiez que vous allez protéger les poulets pour sauver toutes les espèces d’oiseaux. Le manque de connaissance du public concernant les abeilles et les pollinisateurs peut poser d’énormes problèmes sur les efforts réels de protection de la biodiversité.