Étiqueté : Olfaction

Une des chercheuses qui discute avec un Semelai - Crédit : Noah Azman 0

La supériorité olfactive des chasseurs-cueilleurs

Une étude suggère que les chasseurs-cueilleurs peuvent nommer les odeurs aussi facilement que les couleurs. Cela sous-entend que la différence culturelle possède un impact sur l’architecture neurologique sur la reconnaissance des odeurs et des couleurs. La population moderne a perdu une partie de cette performance olfactive.

Une image confocale du cerveau d'un têtard révèle des neurones dopaminergique (en vert) qui ont augmenté dans une reconnaissance parentale typique et les neurones GABAergique (en rouge) ont augmenté dans une parenté sociale étendue - Crédit : UC San Diego 0

L’identification des racines de l’attraction

Les chercheurs suggèrent qu’une commutation de neurotransmetteur est associée à l’attraction, notamment sur le lien parental. Et que ce processus peut réagir à des odeurs. C’est ainsi qu’un agneau peut localiser ses parents avec une grande précision dans un grand troupeau de moutons qui semblent identiques.