Tagged: Physique des particules

La recherche intensive de la matière noire, la masse manquante dans l'univers, n'a pas réussi à trouver une abondance d'étoiles sombres et massives ou d'étranges nouvelles particules interagissant faiblement, mais un nouveau candidat gagne lentement des adeptes et un soutien observationnel avec les SIMP (Strongly Interacting Massive Particles). 1

Le SIMP, un nouveau candidat théorique de la matière noire

La recherche intensive de la matière noire, la masse manquante dans l’univers, n’a pas réussi à trouver une abondance d’étoiles sombres et massives ou d’étranges nouvelles particules interagissant faiblement, mais un nouveau candidat gagne lentement des adeptes et un soutien observationnel avec les SIMP (Strongly Interacting Massive Particles).

Le laboratoire IceCube en mars 2017 avec la station du Pôle Sud en arrière-plan - Crédit : IceCube Collaboration 0

La Terre stoppe certains neutrinos à haute énergie

Le projet IceCube en Antarctique révèle comment la Terre arrête certains neutrinos à haute énergie provenant de l’espace. Même si les scientifiques espéraient que les résultats infirmeraient les théories existantes, ce n’est pas encore le cas. Le modèle standard de la physique des particules a tenu bon.