vendredi , 28 avril 2017

Alibi Routing : Un nouveau routage internet pour éviter la censure

Mot-clés: , , ,


Alibi Routing : Un nouveau routage internet pour éviter la censure

Des chercheurs proposent une nouvelle méthode de routage internet appelée Alibi Routing qui peut éviter certains pays et permet de contourner la censure.

La censure est l’une des plus grandes menaces sur la communication sur internet. L’information peut être censurée par le pays de l’utilisateur ou sur la destination qui stocke l’information. Mais de récentes études montrent qu’il y a aussi un danger concernant les données qui traversent certains pays. Des informaticiens de l’université du Maryland ont développé une méthode pour que l’information ne puisse pas traverser certaines régions géographiques. Ce nouveau système offre des avantages sur les systèmes existants dans la mesure où on peut le déployer immédiatement et qu’il ne nécessite pas de modifications sur l’équipement de routage et des services internet.

Avec les récents événements tels que la censure d’internet ou encore le routage boomerang qui est des données quittant une région pour revenir en surveillant les utilisateurs, nous nous sommes intéressés sur une méthode qui permet aux utilisateurs d’avoir plus de contrôle sur leurs données selon Dave Levin, responsable du projet à l’University of Maryland Institute for Advanced Computer Studies (UMIACS). Ce nouveau système, appelé Alibi Routing, sera présenté le 20 aout 2015 à la conférence de l’Association for Computing Machinery Special Interest Group on Data Communication (ACM SIGCOMM) qui se tiendra à Londres. Levin a fait équipe avec le professeur adjoint Neil Spring et le professeur Bobby Bhattacharjee qui font aussi partie de l’UMIACS.

La circulation de l’information sur internet

L’information qui circule sur internet telle que les requêtes des sites web ou le contenu des mails est fractionnée en paquets qui sont envoyés via une série de routeurs jusqu’à sa destination. Toutefois, les utilisateurs ont très peu de contrôle sur le transfert de ces données dans les différentes régions du monde. On sait que certains pays modifient les données qui sont transmises à l’utilisateur ce qui est la définition de la censure. En 2012, des chercheurs ont démontré que les requêtes DNS qui passaient les frontières chinoises présentaient les mêmes risques que si la requête provenait d’un habitant de la Chine. Par exemple, si la requête part de l’Afrique vers l’Inde, mais que les requêtes DNS sont transitées par la Chine, alors ces requêtes seront censurées lorsqu’elles arriveront au destinataire en Inde.

Pour évaluer leur méthode d’Alibi Routing, les chercheurs ont simulé un réseau de 20 000 participants et ils ont sélectionné des régions qui pratiquent la censure en utilisant la liste de 2012 concernant les ennemis de l’internet publiée par RSF. Les pays en tête de liste sont la Chine, la Syrie et la Corée du Nord et les pays qui possèdent le plus d’internautes au monde sont les États-Unis, la Chine et le Japon.

Le fonctionnement de l’Alibi Routing

L’Alibi Routing fonctionne en cherchant un réseau pair-à-pair pour localiser des pairs. Ces derniers sont des internautes qui utilisent un logiciel d’Alibi Routing qui peut transmettre les paquets de données à sa destination finale en évitant les pays à risque. Le pair est appelé un alibi. L’alibi fournit une preuve par le calcul qui exploite le fait que l’information ne peut pas voyager plus vite que la vitesse de la lumière sur un moment donné et que le paquet était situé dans des régions géographiques spécifiques qui sont suffisamment lointaines des pays à risque pour que les données ne soient pas infectées.

Si la connexion par Alibi Routing est un succès, alors l’utilisateur reçoit une preuve que l’information a atteint sa destination finale et qu’elle n’a pas traversé les pays à risque. De même, la réponse peut aussi indiquer que les paquets ont pu traverser les pays à risque. Dans tous les cas, on a une preuve sur la légitimité ou non des données initiales. Levin a déclaré que le taux de succès de l’Alibi Routing se base sur plusieurs choses incluant la proximité de la source et de la destination par rapport aux pays à risque, mais également la place des pays à risque dans le routage internet global.

Un taux de succès à 95 %

Selon Levin : Il y a aussi un paramètre de sécurité qu’on peut utiliser. En gros, c’est une manière pour les utilisateurs de sélectionner un niveau de confiance que le paquet n’a absolument pas traversé les régions à risque. Si le paramètre de sécurité est très élevé, alors il sera difficile de trouver un alibi et si le paramètre de sécurité est minimal, alors il sera beaucoup plus facile de trouver un alibi. En se basant sur les simulations de déploiement, le système a trouvé un Alibi Routing dans 85 % des cas. Avec un petit paramètre de sécurité, le taux de succès a atteint les 95 %. Ces résultats suggèrent que les utilisateurs peuvent éviter les pays qui pratiquent la censure en utilisant l’Alibi Routing.

Mais les utilisateurs n’ont pas toujours besoin d’un alibi. Si 2 utilisateurs sont dans la même chambre dans le Maryland et qu’ils veulent que leur information évite la Chine, ils n’ont pas besoin d’un Alibi Routing. Ils peuvent juste s’envoyer directement les données en mesurant le taux de transfert. Levin conclut que les tests montrent que nous avons besoin d’un alibi dans 30 % des cas. L’équipe prévoit de publier une version de l’Alibi Routing comme une extension de navigateur pour les utilisateurs à la fin de 2015.

Mais la réussite de l’Alibi Routing dépend du nombre d’utilisateurs qui vont passer par ce routage dans les différents pays.

 

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Blogueur frénétique et précaire comme tout blogueur qui se respecte.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG