La police d'Oakland utilise encore Windows XP



Vous croyez qu’il était mort hein ? Et bien non, est immortel. La police d’Oakland l’utilise encore pour son système d’immatriculation.

La police de la ville d’Oakland utilise encore ce bon vieux Windows XP pour son système d’immatriculation. Mais ce n’est pas le pire, Windows XP est installé sur un disque dur de 80 Go qui est plein et qui plante tous les jours. On leur a demandé pourquoi ils n’achetaient pas un nouveau disque dur ? La réponse : On n’a pas de budget suffisant pour acheter un disque dur.

La bureaucratie est l’ennemie de la technologie

La police ajoute qu’il ne suffit pas de cliquer sur un disque dur à la con sur Amazon pour l’acheter. En premier lieu, il faut passer par un constructeur certifié qui possède un contrat avec la municipalité de la ville. Il faut également effectuer un appel d’offre et s’assurer qu’on aura le budget nécessaire. Un disque dur de 50 euros peut revenir à 500 euros s’il passe par la bureaucratie.

La police pensait qu’un Desktop suffirait au lancement du programme d’immatriculation, mais ils ont rapidement constaté qu’il est devenu rapidement insuffisant. Il ajoute que tous ces procédures sont nécessaires pour garantir la sécurité des fichiers.

Donc, on résume. Ils ont crée des procédures tellement sécurisées qu’ils doivent rester avec Windows XP qui n’est plus mis à jour depuis 2014 ce qui signifie qu’il est rempli de toutes les failles imaginables. La définition même de la bureaucratie. Mais la police d’Oakland n’est pas à plaindre, car on estime que 20 % des départements gouvernementaux utilisent encore Windows XP. La centrale de Fukushima tournait aussi sous Windows XP.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *