Les montres connectées étaient condamnées à l'échec


  • FrançaisFrançais

  • Les montres connectées, le produit phare de l’informatique vestimentaire, risquent d’être le plus grand flop de la technologie.



     Les montres Android Wear compatibles avec l’iPhone

    A une époque, on aurait qualifié une telle compatibilité d’hérésie, mais le fait est que les montres connectées sous Android Wear seront compatibles avec l’iPhone. Quand une telle chose se produit, alors il n’y a qu’une seule explication qui est que la montre connectée est un échec massif dans son adoption que ce soit chez les modèles Android Wear ou même chez Apple. Il faut justifier les 12 milliards de dollars de recherche et développement qui ont été investi par Google, Apple, LG et Sony et si on doit mettre toutes les montres connectées dans le même panier pour les revendre à des prix bradés alors ainsi soit-il.

    L’informatique vestimentaire est une bulle qui a éclaté

    L’informatique vestimentaire promettait d’être la prochaine révolution de la technologie. On avait les montres connectées, les bracelets de fitness, les vêtements intelligents, tout intelligent. Mais il semble que l’informatique vestimentaire et les montres connectées soit une énorme baudruche qui va se dégonfler à la vitesse de l’éclair, car les pionniers de cette tendance se mettent à dire qu’en fait, l’informatique vestimentaire est la chose la plus débile qu’on ait inventé.

    Certains partisans de l’informatique vestimentaire portent parfois 2 montres connectées sur leur poignet. Malgré le fait de l’absurdité de la situation, ils ne peuvent pas promouvoir les montres connectées et ne pas les utiliser en même temps. Si vous aimez un produit, alors vous devez l’utiliser. Certes, l’informatique vestimentaire a crée un Hype sans précédent, car pour une fois depuis 15 ans (l’arrivée des premiers Smartphones), on avait un nouveau gadget qui n’était ni un PC, ni un Smartphone, ni une tablette ou même une console de jeux. C’était une nouvelle chose et la spéculation a fait le reste en faisant croire aux constructeurs qu’il fallait se précipiter sur l’informatique vestimentaire de peur qu’un autre Apple émerge de ce secteur.

    Cela fait 2 ans qu’on nous dit que c’est l’année de l’informatique vestimentaire

    Chaque année, nous avons les devins technologiques et blogueurs spécialisés qui nous ont dit que l’année 2014 était l’année de l’informatique vestimentaire. On a attendu, on a regardé les ventes et on s’est aperçu qu’il n’y avait rien à se mettre sous la dent. Les devins (comme tout devin qui se respecte) nous ont prétendu que c’est normal puisque les montres connectées sont très récentes et qu’il faut du temps pour que ça entre dans les mœurs.

    Ensuite, les mêmes devins nous ont dit que 2015 était l’année de l’informatique vestimentaire et des montres connectées. Et il est vrai que les ventes sont meilleures que l’année dernière, mais ce n’est surement pas la révolution qu’on nous annonçait. Et on nous répète qu’il faut attendre, mais malheureusement, on est dans la technologie, mesdames et messieurs et ce secteur n’attend pas. Tous les succès de la technologie sur ces dernières années nous disent que si un produit doit connaitre le succès, alors les ventes explosent du jour au lendemain. Il n’y pas de progression en courbe de cloche, soit c’est instantané, soit cela signifie que les consommateurs s’en foutent complètement de l’informatique vestimentaire et que les constructeurs et les médias spécialisés ont crée une énorme bulle vide depuis ces 2 ou 3 dernières années.

    La Smartwatch est un acteur qui est l’enfant de 2 stars de cinéma

    La montre connectée ressemble à un acteur qui serait l’enfant de 2 stars de cinéma. Elle avait trop de pression, on attendait beaucoup de la Smartwatch et on attendait surtout qu’elle soit aussi exceptionnelle que son père qui est le PC et sa mère qui est le Smartphone. Quand Apple a introduit le premier iPhone, on lui a prédit un succès instantané, car on n’avait aucun doute sur son potentiel. Mais la montre connectée et l’informatique vestimentaire sont dans le purgatoire de la technologie qui est à mi-chemin entre un succès phénoménal et un échec cuisant.

    Le problème de la montre connectée  et de l’informatique vestimentaire réside dans le fait qu’une technologie a besoin d’espace pour grandir et se développer. Et elle doit le faire en son nom propre. Il faut que les autres secteurs (qui sont le Smartphone et le PC) ne lui fassent pas de concurrence sinon c’est l’agonie assurée. On peut prendre l’exemple du patient zéro de l’informatique vestimentaire avec Google Glass. Google Glass était une expérimentation publique fascinante et pour notre part, elle reste la meilleure réussite de l’informatique vestimentaire. C’était nouveau, plein de potentiel, mais les consommateurs n’étaient absolument pas prêts pour les mêmes raisons qui prédisent le futur semi-échec des Smartwatchs.

    On attendait le Dieu Apple

    Google Glass a été un flop. Alors tout le monde attendait Apple pour sauver la mise. Non mais sérieux, s’il y a quelqu’un qui peut révolutionner le secteur par la seule évocation de son nom, c’est bien Apple, Dieu et Leader suprême de tous ses adeptes. Et l’Apple Watch a débarqué et… c’est un succès à la sauce Apple. L’entreprise nous dit que son stock d’Apple Watch est épuisé et on le croit sur parole. Mais ce succès est dû au génie marketing d’Apple qui a utilisé la meilleure forme publicité qui existe, à savoir, mettre son Apple Watch sur le poignet des stars. C’est une publicité qui est en gratuite en apparence, mais qui a couté la peau des fesses à Apple, mais il s’en fout, car il voulait réussir le lancement de l’Apple Watch avant tout le reste.

    Mais Apple reste discret sur ses ventes d’Apple Watch. Et il a raison de le faire, car de plus en plus de pionniers de l’informatique vestimentaire vont admettre que ce secteur est un échec dans les prochains mois. Et les récentes informations montrent que l’Apple Watch s’est tellement bien vendue que l’entreprise n’a même pas osé publier les chiffres des ventes…

    Au final, on n’a pas besoin d’une Smartwatch

    La montre connectée nous promettait un monde ultra-connecté où on ne ratait aucun message ou notification. Mais on s’est rendu compte que le fait de recevoir des messages à n’importe quel moment était une énorme perte de temps. Le problème est que le Smartphone et le PC occupe déjà tout l’espace possible. Quand nous sommes au travail ou à la maison, nous avons le PC ou le Laptop. Et quand nous sommes en voyage, alors nous avons le Smartphone. L’échec de la Smartwatch s’explique par la raison la plus bête au monde qui est qu’elle n’a pas sa place dans notre vie. Si elle veut réussir, il faut qu’elle se fasse tout petit et c’est peut-être le secret du succès de l’informatique vestimentaire.

    L’informatique vestimentaire doit être invisible et silencieuse

    Les pionniers des Smartwatch qui semblent abandonner le navire nous disent aussi qu’ils laissent souvent leur Smartwatch à la maison et qu’ils portent des bracelets ou des accessoires vraiment minuscules. Les caractéristiques de ces accessoires ? On peut les porter ou accrocher à n’importe quel endroit, mais surtout, ils sont totalement silencieux. Leur seul objectif est de prendre des mesures tels que la vitesse de marche, le rythme cardiaque et autres données biologiques pour les transmettre à un Smartphone ou un PC.

    Le succès de l’informatique vestimentaire est qu’elle doit ajouter un petit plus pratique à nos vies sans avoir l’ambition de tout révolutionner. Mais le problème, encore une fois, est que les constructeurs nous ont promis monts et merveilles et qu’ils investissent des milliards de dollars dans des accessoires qui sont des nuisances dans nos vies plus qu’autre chose.

    Et le succès d’Apple nous montre que les gens achèteront même cette nuisance si on leur fait croire qu’elle est indispensable. Mais au final, cela va surtout détruire tout le potentiel de la vraie informatique vestimentaire qui est qu’elle doit rester invisible et utile en toutes circonstances.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Pas de réponses

    1. 29 février 2016

      […] et montres connectées (Google Glass et Apple Watch en tête de file) n’ont été qu’un feu de paille. La faute en partie à un frange […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.