Le site web qui visualise l'activité humaine dans les villes à travers le monde


  • FrançaisFrançais



  • Les données des téléphones mobiles révèlent une activité humaine qui était impossible à découvrir. Désormais, un site visualise et compare cette activité dans différentes villes.

    Une mine d’or d’informations sur l’activité humaine

    Les données provenant des téléphones mobiles révolutionnent notre compréhension de l’activité humaine. Ces dernières années, il a révélé des Patterns communs dans les principales villes, la distribution de la richesse dans les pays africains et même les stratégies de reproduction des couples dans les sociétés occidentales. Cela a permis d’obtenir des informations qui étaient encore inconnues pour les économistes, les sociologues et les planificateurs des villes. Mais ce type de recherche avancée est juste la première étape dans une tendance beaucoup plus grande. Les données des téléphones vont devenir la ressource standard pour tous ceux qui veulent étudier et analyser l’humanité de manière continue. Ces données permettront d’avoir les mêmes informations que celle qui nous permet de prédire les informations météorologiques en temps réels.

    Mais une chose freine cette tendance qui est l’absence de puissants outils de calcul qui peuvent collecter, analyser et présenter ces données dans une forme utile. Aujourd’hui, cela va changer avec le travail de Daniel Kondor et de ses collègues du SENSEable City Laboratory qui fait partie du MIT et d’un partenariat avec Ericsson qui propose des infrastructures pour le réseau. Ces personnes ont présenté un puissant outil en ligne qui utilise les données des téléphones pour visualiser l’activité humaine dans les villes à travers le monde.

    ManyCities

    Ce nouvel outil, appelé ManyCities [cite source=’arxiv’]arxiv.org/abs/1509.00459[/cite], permet à n’importe qui d’étudier l’activité humaine dans de nombreuses villes avec une précision sans précédent. Mais la clé est qu’il organise et présente les données dans une manière intuitive qui révèlent les tendances et les évènements spéciaux. Kondor et ses collègues ont présenté leur nouveau jouet avec des données du mobile provenant des villes de Los Angeles, New York, Londres et Hong Kong d’avril 2013 à janvier 2014. Les données incluent le nombre d’appels téléphoniques, le nombre de SMS envoyés, la quantité de données téléchargées et téléversées et le nombre de requêtes à intervalle de 15 minutes.

    Les données collectées ne contiennent aucune information sensible, mais elles possèdent suffisamment de détails concernant les Patterns d’utilisation typique au niveau du voisinage selon Kondor et ses collègues. ManyCities présente les données sous 3 formes. La première montre comment l’utilisation du téléphone varie au fil du temps. Cela permet de découvrir des Patterns très précis pendant les jours de semaine et les Week-ends sans oublier les tendances sur le long terme. Par exemple, ManyCities montre clairement une augmentation dans le trafic, les effets des vacances et comment l’utilisation change drastiquement pendant les événements importants tels que le championnat de tennis de Wimbledon à Londres.

    La comparaison de données entre les différentes villes

    ManyCities propose aussi à l’utilisateur de fouiller dans les données pour comparer les Patterns dans différents voisinages ou différentes villes. Par exemple, ce type de comparaison montre un pic d’activité dans les SMS pendant le matin à Hong Kong, le soir à New York et en milieu de journée à Londres. Il montre aussi un pic dans l’utilisation des données à New York et Hong Kong pendant le soir. Cependant, le trafic de données baisse considérablement pendant le soir à Londres. Nous supposons que c’est à cause des forfaits à la donnée qui sont exorbitants à Londres et cela incite les gens à utiliser le Wifi pendant qu’ils sont chez eux selon les chercheurs.

    ManyCities montre aussi des Clusters d’activité dans différentes zones de la ville et en analysant ces Clusters, on peut les classifier comme des zones résidentielles ou des zones des affaires. Cela permet une comparaison détaillée de l’activité dans les différentes villes du monde. Kondor et ses collègues ont déclaré que l’activité des affaires est similaire dans toutes les villes, mais celle des zones résidentielles est beaucoup plus variable et ils en ignorent la raison. Et la dernière manière de représenter les données concerne le volume. Cela révèle les parties les plus actives d’une ville et comment cela évolue au fil du temps tout en permettant des comparaisons dans le monde. Ces travaux sont utiles à tout le monde que ce soit pour des chercheurs, des étudiants ou de simples curieux.

    Mais ManyCities est en train d’évoluer rapidement pour devenir un outil en temps réel. Il n’est pas difficile d’imaginer que des gens pourront l’utiliser pour organiser des conférences, des concours, des concerts ou planifier les infrastructures d’urgence. Un jour, on pourra avoir une Prévision Smartphone qui nous permettra de prédire si notre appareil et connexion va fonctionner pendant les grands événements.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.