Australie : Le rock alternatif et la crise d'ado peut vous mener au terrorisme


Pour l'Australie, ces visages représentent le terreau du terrorisme.

Le gouvernement australien vient de publier un document à destination des enseignants pour combattre la radicalisation et le . Certains exemples donnés montrent que le gouvernement mérite la palme d’or de la débilité.

Le gouvernement australien veut combattre le terrorisme. Il a noté que les adolescents et mènent tout droit à la radicalisation. Lancé cette semaine par le ministre de la Justice Michael Keenan, le Radicalisation Awareness Kit permet aux enseignants d’identifier les étudiants qui pourraient devenir des terroristes.

Le rapport de 32 pages donne quelques exemples. Le gouvernement pondère sur le fait que toutes les déviations ne mènent pas au terrorisme, mais les cas étudiés montrent l’ignorance absolue de ce gouvernement et indique un Etat policier.

Vous ne faites pas confiance au gouvernement ? Vous êtes un terroriste

Erin a rejoint un groupe de haine et commis des crimes contre des musulmans. Après avoir passé du temps en prison, Erin a décidé de changer de vie. Cela fait désormais plusieurs années qu’Erin a quitté son groupe radical et qu’elle suit des traitements pour sa dépression. Elle s’est aussi réconcilié avec sa famille et se fait de nouveaux amis. Elle modère ses croyances et elle cultive un esprit critique en évitant de croire ce que tout le monde lui dit. Mais elle ne fait pas confiance au gouvernement et à la police, mais cela prend du temps de changer certaines mentalités.

Ce premier exemple est déjà un gros sac d’excréments. En premier lieu, l’Australie estime donc que la seule façon de ne pas être un terroriste est d’avoir une vie totalement conventionnelle. Faire des études, se faire suivre par un psy. Ensuite, le gouvernement salue son esprit critique, mais en même temps, il se désole qu’Erin ne fasse pas confiance à la police et au gouvernement. Et comme c’est un exemple, les professeurs sont encouragés à identifier tous les étudiants qui ne font pas confiance à leur gouvernement parce qu’ils pourraient devenir des terroristes.

Écoute de la musique alternative et tu deviendras une terroriste, ma fille

Karen a grandi dans une famille aimante et elle n’a jamais participé à une forme d’activisme. Mais Karen a basculé dans le côté obscur lorsqu’elle est partie à l’université. Elle s’est impliquée dans la musique alternative, elle a étudié la politique et elle a pratiqué de l’activisme pour une politique de gauche.

Un après-midi, Karen a participé à une manifestation pour l’environnement avec certains de ses amis. C’est jouissif, car elle pensait qu’elle faisait la bonne chose. Dans les 6 mois qui ont suivi, Karen a abandonné l’université et elle est partie vivre dans un camp dans la forêt. Sa famille était déçue par son attitude et elle lui a coupé les vivres (et la famille aimante bordel ?). Et on comprend ce qui s’est passé par la suite. Karen a été arrêtée à plusieurs reprises pour ses manifestations, mais finalement, elle s’est rangée du côté de la raison. Elle a abandonné l’activisme et elle a rejoint une organisation réputée pour la protection de l’environnement.

Vous avez bien lu, la musique alternative est une passerelle pour le terrorisme. Vous ne devez pas non plus étudier la politique parce que seul le gouvernement peut vous dire ce qui est bon en politique. Et jamais, mais au grand jamais, vous devez adopter une politique de gauche. On doit comprendre que Karen n’a pas adopté le terrorisme. Elle a juste pratiqué un activisme environnemental agressif. Et par agressif, on parle surtout de gens qui bloquent les coupeurs de bois en Tasmanie, une région qui est détruite par l’Australie. Pour le gouvernement australien, une bonne citoyenne doit vivre avec sa famille, ne pas aller à l’université, ne pas avoir une crise d’adolescence et devenir la femme au foyer parfaite. Et si on doit combattre le système, alors on doit faire partie du système.

Les comportements qui feront de vous des terroristes

Faites très attention à ces comportements, car ils représentent la voie suprême pour le terrorisme.

  • Un changement de vie et d’emploi
  • L’anxiété, la dépression, la paranoïa, les pensées suicidaires et les troubles mentaux (Vous avez vu, Hitler vient juste de passer pour lire ces lignes).
  • Des problèmes personnels tels que les problèmes de santé, l’addiction, la colère ou les problèmes sociaux.
  • Abandonner l’école ou l’université… sinon vous prendrez un missile dans la gueule.
  • Des changements négatifs avec ses amis ou sa relation avec ses proches.
  • La confrontation avec sa famille
  • La discrimination et le trouble à la paix sociale… comme le fait de manifester
  • Participer à des mouvements qui nuisent à la paix commune

Le gouvernement australien sait qu’il a écrit des monstruosités et il répète que cela peut être des comportements normaux, mais le fait même que ces comportements soient inclus dans un rapport pour lutter contre le terrorisme prouve que ces comportements sont surveillés par le gouvernement. Et on nous dit que l’Australie est un pays civilisé…

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *