Un robot psychique qui prédit vos intentions


  • FrançaisFrançais



  • Les robots envahissent progressivement notre quotidien et ils deviennent de plus en plus sophistiqués. Cette fois, on a une intelligence artificielle psychique qui peut prédire vos intentions pour éviter que vous fassiez des bêtises.

    Pour ceux qui ont peur par la singularité technologique, une théorie d’une IA qui dépasse les humains et qui est capable de se reproduire elle-même, une nouvelle recherche de l’université de l’Illinois va transformer cette peur en véritable panique. Des bioingénieurs ont développé une intelligence artificielle qui peut prédire vos intentions même si elles sont accidentelles. Par exemple, cette IA pourrait prédire le moment où votre main va heurter cette tasse de café sur votre bureau et que tout se renverser sur le clavier.

    Nous l’appelons un robot psychique selon Justin Horowitz, un étudiant à l’UIC et principal auteur de l’étude qui a été publiée dans PLOS ONE [cite]10.1371/journal.pone.0137289[/cite]. Les machines peuvent comprendre nos intentions et elles peuvent les outrepasser si c’est pour préserver notre sécurité. Par exemple, cette IA peut reculer votre voiture si vous êtes confronté à un accident imminent. Ou encore, une prothèse intelligente pourrait bloquer un de vos mouvements qui provoquerait une chute.

    Cet algorithme est un bon début dans la prédiction de nos intentions. Pour le développer, Horowitz et ses collègues ont construit un bureau virtuel. Il consiste en un miroir semi-transparent qui crée l’illusion que les objets, reflétés par un affichage au dessus du miroir, sont dans le même espace que la vraie main du sujet. Cette main est située au dessous du miroir. Quand il prenait les objets, la main du sujet prenait en réalité la manette d’un robot qui mesurait ses mouvements et appliquait une force telle qu’une poussée dans le coude (Pour perturber son mouvement).

    Après cette poussée, le bras robotique a continué de mesurer le mouvement de la main dans un second test, mais il n’a pas interféré selon Horowitz. En utilisant une comparaison entre le mouvement qui a été perturbé par la poussée et celui qui n’a pas été perturbé, les chercheurs ont pu développer une intelligence artificielle qui pouvait prédire l’intention de la main du sujet. Et dans ce cas, l’intention était de prendre l’objet. L’équipe d’UIC a découvert qu’il faut environ 1/10 de seconde à la main pour corriger son mouvement selon la poussée ou un autre type de force qui la perturbait. Mais l’intelligence artificielle l’a corrigé beaucoup plus rapidement.

    Selon Horowitz : C’est comme si vous tentiez d’atteindre une feuille de papier et que votre main n’arrive pas à la saisir. Vos yeux ont besoin de s’adapter, vos nerfs doivent traiter ce qui s’est passé et votre cerveau prend encore plus de temps pour comprendre l’erreur et ajuster le mouvement de la main. En revanche, cette IA réalise ces processus de manière quasi instantanée. La prouesse est de taille, mais une intelligence artificielle, qui prédit nos intentions, pose un énorme problème sur le libre arbitre. Quelle est la limite d’un robot pour nous limiter dans nos mouvements en sachant qu’il considère que c’est bon pour nous ? On en a déjà parlé dans notre dossier sur l’éthique de l’intelligence artificielle. Si on crée un robot qui nous rappelle les médicaments que nous devons prendre, comment doit-il se comporter si nous refusons de les prendre ? Est-ce qu’il doit nous forcer en piétinant notre libre arbitre ou est-ce qu’il doit nous laisser faire en sachant que cela pourrait nous porter tort de ne pas prendre ce médicament. Un robot qui prédit les intentions ne se posera jamais ce type de questions.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *